Toyota lève le voile sur les voitures électriques et ne se cache pas : marché limité

Toyota prédit 30 % de ventes électriques, mise sur diversité technologique, répond aux besoins mondiaux, défie tendance électrification, privilégie choix consommateurs, stratégie adaptative face à l'évolution du marché auto

Le président de Toyota prévoit que les voitures électriques ne représenteront que 30 % des ventes mondiales de véhicules neufs. Akio Toyoda, actuel président et ancien PDG de Toyota, s’est exprimé lors d’un récent événement commercial sur sa vision et, plus précisément, sur la vision de Toyota quant à l’avenir de l’industrie automobile. Étonnamment, Toyota prévoit que seulement 30 % des ventes mondiales de nouveaux véhicules seront des voitures électriques.

Dans un monde où l’électrification totale semble être la voie à suivre, quelle est la stratégie qui sous-tend cette position ?

Diversité sur la route : au-delà des véhicules électriques

Toyoda affirme que l’avenir des transports ne devrait pas se limiter à une seule technologie, malgré la tendance croissante en faveur des véhicules électriques. Il affirme notamment que les moteurs à combustion interne à hydrogène, les piles à hydrogène et les moteurs hybrides représenteront les 70 % restants du marché mondial des voitures neuves. Il s’agit sans aucun doute d’une diversification importante du marché, même s’il semble que les modèles électriques domineront le marché.

Le dirigeant de Toyota a déclaré que la situation énergétique particulière de chaque pays devait être prise en compte dans le cadre de la neutralité en matière d’émissions de carbone. En outre, il a souligné qu’environ un milliard de personnes dans le monde continuent de vivre dans des zones sans électricité. À cet égard, étant donné que Toyota fournit des véhicules à ces régions, il insiste sur le fait qu’une option unique telle que les véhicules électriques à batterie ne serait pas suffisante pour assurer le transport de tous les secteurs de la société.

Adieu aux voitures à combustion : place aux voitures électriques en 2024

Critiques et résistances : l’approche unique ne suffit pas

Tout cela fait partie de la controverse qui entoure Toyota depuis quelques années, en raison de sa résistance à l’évolution de l’industrie vers l’électrification complète des modèles. L’entreprise a choisi de continuer à développer des technologies hybrides et à hydrogène parallèlement aux véhicules électriques, plutôt que de suivre la tendance. Bien que critiquée par les écologistes, la marque asiatique affirme que la diversification des options est essentielle pour relever les défis actuels.

Le président de Toyota maintient sa position selon laquelle les véhicules électriques à batterie ne représenteront que 30 % du marché, malgré les progrès importants réalisés dans ce secteur. Il affirme que les véhicules à moteur à combustion interne resteront pertinents, les 70 % restants étant constitués de véhicules hybrides-électriques, de véhicules à pile à combustible et de moteurs à hydrogène.

Hyundai sait que l’avenir appartient aux voitures à hydrogène. Voici ce qu’ils ont en réserve

Le marché décide : les préférences des acheteurs plutôt que les réglementations gouvernementales

Parallèlement, Toyota fait remarquer que le choix entre ces technologies sera davantage influencé par les préférences de l’acheteur que par les réglementations gouvernementales ou l’influence politique. Dans ce contexte, le Japon met en évidence la manière unique d’aborder cette question et a également suggéré que la réponse ne consiste pas à imiter tout ce qui se fait en Occident, car ce n’est peut-être pas la solution ultime ou appropriée. Pour Toyota, les demandes de ses clients sont donc la clé des changements qu’elle pourrait mettre en œuvre à l’avenir.

Enfin, Toyota reste fidèle à son approche diversifiée alors que le monde de l’automobile évolue vers l’électrification. Si la prédiction du président Toyota d’une part de marché de 30 % pour les véhicules électriques peut surprendre, elle se distingue également par son engagement à offrir un choix et à s’adapter aux besoins spécifiques de chaque région. Il s’agit d’une stratégie qui va au-delà du suivi des tendances mondiales, car elle comprend que les principaux moteurs du changement dans l’industrie automobile seront le marché et, bien sûr, les préférences des consommateurs.

Aidez Le French Style by Céline à se faire connaître

Jeune média indépendant, Le French Style by Céline compte sur votre soutien pour accroître sa visibilité. Contribuez en nous ajoutant à vos favoris sur Google Actualités

Nous suivre sur Google Actualités

Antoine
Antoine
Antoine Laforge, né en 1988 à Marseille, a toujours été fasciné par les automobiles et les jeux vidéo Dès son plus jeune âge, il passait des heures à admirer les voitures, rêvant de devenir pilote ou ingénieur automobile. Après avoir obtenu son baccalauréat scientifique, Antoine a poursuivi ses études en ingénierie mécanique à l'Université de Lyon.

En rapport

Hydrogène: le carburant de demain? une percée scientifique promet de surmonter le plus grand défi!

Des chercheurs ont franchi une étape majeure vers la...

Toyota ouvre les yeux à l’ensemble du secteur : l’avenir n’est pas aux voitures électriques, mais à l’hydrogène

Le changement est inévitable dans l'industrie automobile. Les jours...

Ce pays va interdire l’importation de voitures à combustion : il ne veut que des voitures électriques

Dans une démarche audacieuse et visionnaire, l'Éthiopie se positionne...

Des voitures électriques à 9 000 euros, la dernière menace de la Chine pour l’industrie européenne

Sur le vaste horizon de l'industrie automobile, la Chine...

Honda se prépare déjà à faire le saut vers l’hydrogène, en attendant, ils opteront pour les hybrides.

Honda se prépare à répondre aux clients intéressés par...

Adieu le plan voiture électrique en Europe, place au diesel et à l’essence, fin de l’illusion électrique ?

Le scepticisme grandit en Europe quant à l'interdiction prévue...

L’Allemagne veut revenir aux voitures à combustion, Volkswagen réagit à la nouvelle préférence des conducteurs

Dans le monde des voitures électriques, la concurrence des...