AccueilAuto MotoToyota fait une pause sur l'électrique : stratégie audacieuse ou risque calculé...

Toyota fait une pause sur l’électrique : stratégie audacieuse ou risque calculé ?

L'équipe de Toyota a une grande capacité à se projeter dans l'avenir, grâce à sa connaissance des réactions humaines. Elle parvient à anticiper leurs préférences, qui déterminent en fin de compte le marché.

Toyota sait toujours ce qui est bon pour elle. Ce n’est pas pour rien que la marque reste solidement implantée sur le marché année après année, en évoluant avec prudence. Si elle a connu des hauts et des bas, comme tout le monde, ils ne l’ont pas trop affectée.

On peut dire que la marque perçoit la globalité comme si elle la survolait. Elle a une perspective qui lui permet de visualiser les multiples facteurs qui affectent les variations de la mobilité. Fort de cette connaissance, il prend son temps pour planifier. Il analyse les informations et planifie ses plans d’action.

À l’heure où la plupart des constructeurs automobiles se convertissent aux véhicules électriques, Toyota maintient le cap sans s’agiter ni désespérer d’un changement radical.

BMW iX5 FCEV : l’avenir hydrogène de BMW démarre maintenant !

Quel est le plan de Toyota pour les voitures électriques ?

Quand Toyota parle, le monde de l’automobile écoute. Akio Toyoda, l’un des patrons de la firme, s’est montré modéré quant à l’évolution de la mobilité électrique.

Les plans de l’entreprise montrent que le principe directeur est que la voiture électrique est importante pour le changement nécessaire du système de mobilité, mais qu’elle n’est pas la seule. Si l’intérêt pour les voitures électriques a suscité des attentes chez les constructeurs, Toyota continue de miser sur une approche diversifiée.

Cela signifie-t-il que Toyota ne produira pas de voitures électriques ? Bien sûr que non. La prudence et la modération ne sont pas synonymes de déni de la réalité. Une réalité qui, selon Toyota, montre que la mobilité électrique continuera d’exister, mais aux côtés d’autres alternatives à la combustion de dérivés du pétrole.

Dans cette optique, l’entreprise ouvre le spectre de ses modèles. Toyota prévoit de mettre sur le marché international une trentaine de modèles électriques avant 2030. Mais ce ne seront pas les seuls nouveaux modèles.

L’univers Toyota continuera d’inclure des modèles à combustion et l’option hydrogène, qui promet de bons résultats. Une gamme variée avec laquelle la marque répond, comme elle l’a toujours fait, à la demande des clients. Personne ne peut dire que Toyota n’a pas le système qu’il recherche. La satisfaction du client est son principe directeur, et sa perspective sur ce qu’il faut construire est basée sur ces préférences.

Seulement 17 % des voitures électriques vendues en Europe sont des petites voitures

Quelle sera la place de l’électrique dans le monde de l’automobile selon Toyota ?

Toyota met les chiffres en jeu. Sur la base de son analyse des possibilités, des coûts et des réalités, l’entreprise estime que les voitures électriques représenteront 30 % des ventes mondiales. En d’autres termes, si nous partons de la situation actuelle, il y aura une augmentation, mais ensuite la préférence pour les voitures électriques stagnera.

C’est une conclusion qui semble très rationnelle. Des voix se font déjà entendre qui occultent la clarté que semblait apporter la mobilité électrique. Certaines marques de renommée internationale ralentissent leur conversion et restent sur le qui-vive. GM et Audi en font partie.

Économie, écologie, innovation: Le triple enjeu du Hyundai Nexo à hydrogène

Toyota et la technologie de l’hydrogène

Le changement de sa feuille de route fait partie intégrante de la vie de Toyota, un changement imposé par l’évolution de ses clients. Dans ce contexte de diversité, les hybrides prennent de plus en plus d’importance en termes de ventes.

Toyota estime que 70 % du marché sera constitué de véhicules hybrides avec la technologie de l’hydrogène. Il n’y a plus qu’à attendre, affirme l’équipe japonaise.

Tout en poussant le développement des hybrides, la marque travaille également sur de nouvelles batteries LFP pour les véhicules électriques, qui offrent une autonomie de plus de 1000 km. En même temps, elle n’est pas complaisante à l’idée de rendre les voitures électriques moins chères pour concurrencer l’industrie chinoise, ce qui est l’aspiration de beaucoup. Il comprend que le succès ne passe pas par là.

Aidez Le French Style by Céline à se faire connaître

Jeune média indépendant, Le French Style by Céline compte sur votre soutien pour accroître sa visibilité. Contribuez en nous ajoutant à vos favoris sur Google Actualités

Nous suivre sur Google Actualités

Antoine
Antoine
Antoine Laforge, né en 1988 à Marseille, a toujours été fasciné par les automobiles et les jeux vidéo Dès son plus jeune âge, il passait des heures à admirer les voitures, rêvant de devenir pilote ou ingénieur automobile. Après avoir obtenu son baccalauréat scientifique, Antoine a poursuivi ses études en ingénierie mécanique à l'Université de Lyon.

Top Infos

Coups de cœur