AccueilActualitésChangement de cap chez FIAT : Vers une variante hybride de la...

Changement de cap chez FIAT : Vers une variante hybride de la 500 électrique pour revitaliser les ventes

Face à un ralentissement des ventes de la FIAT 500e, FIAT envisage une stratégie audacieuse pour stimuler la demande : l'introduction d'une version hybride de sa populaire citadine électrique. Cette décision, visant à prolonger la durée de vie commerciale du modèle et à maintenir l'activité de son usine de Mirafiori, reflète l'adaptation de FIAT aux évolutions du marché et aux attentes des consommateurs, tout en préparant le terrain pour une nouvelle génération plus compétitive.

Malgré ses bonnes performances commerciales au début de son cycle de vie, la FIAT 500e commence à se dégonfler. L’année dernière, le constructeur automobile italien a livré 77 000 unités de sa citadine électrique, contre plus de 90 000 unités prévues. En raison de la baisse de la demande, l’entreprise a procédé à plusieurs arrêts de travail dans son usine de Mirafiori, à Turin, au cours des derniers mois.

Selon les syndicats italiens, cette situation s’explique en partie par le fait que les clients reportent leurs achats dans l’attente d’une nouvelle aide de l’État. D’autre part, il ne faut pas perdre de vue qu’il s’agit d’une voiture chère par rapport à sa catégorie (segment A). Bien que FIAT soit confiant dans le fait que la situation sera partiellement corrigée avec le lancement du modèle aux États-Unis, il s’agit d’un produit de niche sur le marché américain en raison de sa petite taille.

En Europe, la 500e pourrait être cannibalisée par la 600e, qui est plus grande et plus performante, mais pas beaucoup plus chère, ce qui sera exacerbé cette année avec l’arrivée de la Panda électrique abordable. Sans oublier la menace que représente l’imminente Renault 5, tout aussi chic que la FIAT, mais avec plus d’autonomie et des prix plus bas.

Tout indique que la marque remplacera la 500e par une nouvelle génération basée sur la plateforme STLA Small en 2026-2027, ce qui permettra au constructeur de profiter des synergies avec le groupe Stellantis, de réduire les coûts et d’offrir un produit beaucoup plus compétitif en termes de performances et de prix. Dans un premier temps, le modèle ne sera plus produit en Italie.

Les trois principaux obstacles à la distribution de l’hydrogène

La FIAT 500e sera remplacée par une nouvelle génération basée sur la plateforme STLA Small.

Afin de maintenir la charge de travail à Mirafiori et de profiter du développement de l’actuelle 500e, dont la durée de vie commerciale sera plus courte que prévu, FIAT étudie la possibilité de développer une variante hybride qui coexisterait pendant quelques années avec sa remplaçante électrique. Cette version aurait une durée de vie réduite (2026-2030), mais permettrait de relancer la demande, puisque l’actuelle 500 mild-hybrid cessera d’être commercialisée cette année car elle n’est pas conforme aux nouvelles règles de sécurité GSR2.

Adieu aux voitures électriques (du moins en apparence) : Yamaha invente un nouveau type de moteur pour sauver les moteurs à combustion

Au début du mois, FIAT a demandé à ses fournisseurs un devis pour porter la capacité de l’usine transalpine à 175 000 unités, dont environ 100 000 seraient thermiques. Il semble que la direction n’ait pas encore pris de décision définitive à ce sujet.

Aidez Le French Style by Céline à se faire connaître

Jeune média indépendant, Le French Style by Céline compte sur votre soutien pour accroître sa visibilité. Contribuez en nous ajoutant à vos favoris sur Google Actualités

Nous suivre sur Google Actualités

Antoine
Antoine
Antoine Laforge, né en 1988 à Marseille, a toujours été fasciné par les automobiles et les jeux vidéo Dès son plus jeune âge, il passait des heures à admirer les voitures, rêvant de devenir pilote ou ingénieur automobile. Après avoir obtenu son baccalauréat scientifique, Antoine a poursuivi ses études en ingénierie mécanique à l'Université de Lyon.

Top Infos

Coups de cœur