Autonomie infinie des voitures à combustion : cette invention va tuer les voitures électriques et à hydrogène

Les nouvelles réglementations en matière d'émissions incitent les constructeurs automobiles à réfléchir à la manière d'électrifier leur parc automobile, qui fonctionne jusqu'à présent à l'essence ou au diesel, et cette invention est appelée à révolutionner ce secteur.

La durabilité dans le domaine de la mobilité gagne du terrain, et les véhicules hybrides et électriques sont désormais considérés comme une solution efficace pour réduire les émissions de gaz à effet de serre.

A lire aussi

Toutefois, outre la possibilité d’intégrer cette technologie dans les nouvelles voitures, l’industrie réfléchit également à son parc de véhicules plus anciens. Imaginez une transition vers une mobilité plus durable qui ne se limite pas aux nouveaux modèles. Une innovation récente : un étudiant australien, Alexander Burton, a mis au point une invention révolutionnaire capable d’électrifier n’importe quelle voiture à essence ou diesel. Cette invention, appelée système REVR (Rapid Electric Vehicle Retrofit), vise à transformer les véhicules conventionnels en options respectueuses de l’environnement.

Autonomie infinie des voitures à combustion

Qu’est-ce que le système REVR ?

Alexander Burton, créateur du système, a testé avec succès son invention sur une Toyota Corolla 2001. Le système se compose de deux moteurs électriques radiaux peu encombrants, d’une batterie installée dans le logement de la roue de secours, d’une unité de commande et du câblage associé.

Ce qui est remarquable, c’est qu’il permet au conducteur de choisir entre la conduite électrique et la conduite conventionnelle par simple pression d’un bouton. Lorsque les moteurs électriques ne sont pas utilisés, ils fonctionnent sans résistance. Lorsqu’ils sont activés, les moteurs peuvent propulser le véhicule en utilisant l’énergie de la batterie, qui peut être rechargée sur n’importe quelle prise de courant de faible puissance.

Autonomie

Le véhicule fonctionnerait comme une voiture hybride rechargeable et, en permettant d’incorporer des dispositifs à quatre roues dans ses quatre roues, atteindrait initialement jusqu’à 150 km d’autonomie électrique.

Cette innovation a valu à Alexander Burton de recevoir le premier prix des James Dyson Awards, qui visent à encourager les jeunes talents à créer de nouvelles technologies. Le kit devrait être disponible à un prix abordable, probablement inférieur à 5 000 euros, ce qui permettrait à un grand nombre de véhicules existants de continuer à fonctionner sans poser de problème majeur pour l’environnement.

Nouvelles normes euro 7: moins strictes et retardées, une aubaine pour l’industrie automobile

Des avantages considérables

Les avantages de l’électromobilité par rapport aux véhicules traditionnels sont considérables.

  • Les véhicules électriques n’émettent pas de gaz polluants.
  • Ils sont moins chers à charger : cela est dû au fait qu’ils sont plus efficaces et que le coût de l’énergie est plus abordable que celui du carburant.
  • Ils ont un taux de panne proche de 0 %, car ils fonctionnent avec moins de composants susceptibles de s’user.
  • Ils nécessitent un entretien minimal, car ils n’ont pas besoin de changer d’huile, de lubrifiants ou de filtres et ne requièrent qu’un entretien périodique.
  • Ils exploitent l’énergie générée lors du freinage et rechargent ainsi leurs batteries, ce qui accroît leur efficacité.
  • Ils sont dotés de moteurs de plus en plus efficaces qui consomment moins d’énergie.
  • Ils offrent un confort supplémentaire en étant silencieux et doux à conduire.
  • De plus, dans de nombreuses villes, les véhicules électriques bénéficient d’avantages tels que la réduction des frais de stationnement et l’accès gratuit aux chargeurs publics, et peuvent même circuler dans les voies BUS et VAO avec un seul occupant.

Ces avantages consolident la position de l’e-mobilité en tant qu’alternative durable qui gagne du terrain face aux véhicules traditionnels.

Aidez Le French Style by Céline à se faire connaître

Jeune média indépendant, Le French Style by Céline compte sur votre soutien pour accroître sa visibilité. Contribuez en nous ajoutant à vos favoris sur Google Actualités

Nous suivre sur Google Actualités

Antoine
Antoine
Antoine Laforge, né en 1988 à Marseille, a toujours été fasciné par les automobiles et les jeux vidéo Dès son plus jeune âge, il passait des heures à admirer les voitures, rêvant de devenir pilote ou ingénieur automobile. Après avoir obtenu son baccalauréat scientifique, Antoine a poursuivi ses études en ingénierie mécanique à l'Université de Lyon.

En rapport

Essai de la BMW iX5 Hydrogen : l’avenir des voitures à pile à combustible ?

Imaginez que vous êtes en 2008, ou en 2009....

Les moteurs à hydrogène ont été inventées par un Espagnol dans les années 1970. Aujourd’hui, ils pourraient être l’avenir de l’industrie automobile

Aujourd'hui, plusieurs constructeurs automobiles et sociétés énergétiques investissent dans...

Toyota met un terme aux adieux aux voitures diesel. Elle a un plan pour sauver les voitures à combustion

Toyota, comme la plupart des grands constructeurs automobiles, investit...

L’hydrogène noir pourrait être la pire idée de tous les temps : l’invention qui vient de se retourner contre nous

Dans un monde en quête incessante de solutions énergétiques...