Nouvelles normes euro 7: moins strictes et retardées, une aubaine pour l’industrie automobile

Euro 7 a été approuvé avec des surprises: retard de mise en œuvre et normes assouplies. Un soulagement pour les véhicules à combustion, offrant un délai supplémentaire pour l'industrie automobile.

Le règlement, qui vise à réduire davantage les émissions de polluants tels que les oxydes d’azote (NOx), les particules fines et les composés organiques volatils (COV), devait initialement entrer en vigueur à partir de 2025 pour les véhicules légers (voitures particulières et camionnettes) et à partir de 2027 pour les véhicules lourds (camions et autobus). Toutefois, le nouveau règlement approuvé reporte provisoirement sa mise en œuvre d’environ deux ans, ce qui signifie que la conformité ne sera pas obligatoire avant 2027 et 2029, respectivement.

En outre, les constructeurs de voitures particulières dont la production annuelle est inférieure à 10 000 unités, comme les marques de luxe telles que Ferrari ou Rolls-Royce, bénéficieront d’un délai de grâce supplémentaire d’un an. En outre, ils ne seront tenus de respecter que les normes Euro 6, soit 80 mg/km de NOx pour les voitures diesel et 60 mg/km pour les voitures à essence.

Les camionnettes, en termes d’émissions, seront également régies par la même norme. Pour toutes les autres voitures particulières, une limite de 60 mg/km de NOx a été fixée, quel que soit le type de carburant utilisé.

Hyundai confirme au CES 2024 : Hyundai passera aux voitures à hydrogène

Un répit pour le diesel

Bien que les jours des modèles à combustion soient comptés en Europe, l’industrie pousse un soupir de soulagement, du moins pour l’instant, en ce qui concerne les voitures diesel, en particulier les petits modèles. En effet, la proposition initiale Euro 7, qui visait à imposer une réduction de 50 % des émissions maximales de NOx, aurait nécessité l’incorporation de convertisseurs catalytiques qui auraient rendu la production beaucoup plus coûteuse, au point de la rendre non rentable.

Par ailleurs, d’une manière générale, la mise en œuvre initiale de la norme Euro 7 aurait impliqué, selon les estimations de l’industrie, une augmentation de 1 000 à 2 000 euros du coût des nouveaux véhicules. Cette mesure aurait eu un impact négatif sur toutes les voitures, aggravant encore la situation pour les petits modèles.

Avec la mise en œuvre d’Euro 7 dans une version plus flexible, cet obstacle a été contourné. Toutefois, il est important de noter que ce règlement est toujours plus strict que son prédécesseur et qu’il introduit des changements significatifs.

Changement de cap en Chine : L’Hydrogène, le nouveau moteur de l’innovation automobile

Les nouveautés d’Euro 7

Parmi les nouveautés les plus importantes, la première est que les nouveaux véhicules devront se conformer aux exigences en matière d’émissions pendant une période et/ou un kilométrage plus longs. Alors que la norme Euro 6 exigeait une période de 5 ans ou 100 000 kilomètres, Euro 7 exigera que les véhicules respectent les limites pendant 10 ans ou 200 000 kilomètres.

La deuxième innovation, de portée mondiale, est la mesure des particules générées par l’usure des pneus et des freins. En vertu de cette mesure, les véhicules à combustion, hybrides et à pile à combustible devront limiter leurs émissions à 7 mg/km, tandis que les véhicules électriques ne pourront émettre que 3 mg/km et les camionnettes thermiques jusqu’à 11 mg/km.

D’autre part, les véhicules électriques devront garantir une performance d’au moins 80 % des composants de la batterie pendant les 100 000 premiers kilomètres ou les 5 premières années, et maintenir une performance minimale de 70 % après 8 ans ou 160 000 kilomètres.

Ces réglementations plus strictes devraient permettre de réduire les émissions de NOx de 56 % et les émissions de particules de 39 % d’ici 2035.

Aidez Le French Style by Céline à se faire connaître

Jeune média indépendant, Le French Style by Céline compte sur votre soutien pour accroître sa visibilité. Contribuez en nous ajoutant à vos favoris sur Google Actualités

Nous suivre sur Google Actualités

En rapport

Essai de la BMW iX5 Hydrogen : l’avenir des voitures à pile à combustible ?

Imaginez que vous êtes en 2008, ou en 2009....

Les moteurs à hydrogène ont été inventées par un Espagnol dans les années 1970. Aujourd’hui, ils pourraient être l’avenir de l’industrie automobile

Aujourd'hui, plusieurs constructeurs automobiles et sociétés énergétiques investissent dans...

Toyota met un terme aux adieux aux voitures diesel. Elle a un plan pour sauver les voitures à combustion

Toyota, comme la plupart des grands constructeurs automobiles, investit...

L’hydrogène noir pourrait être la pire idée de tous les temps : l’invention qui vient de se retourner contre nous

Dans un monde en quête incessante de solutions énergétiques...