Réforme du bonus écologique : Ce qui change pour les acheteurs de voitures électriques en 2024

La baisse du bonus écologique pour les ménages aisés et la suspension du leasing social marquent un tournant dans la politique française de mobilité durable, avec des implications profondes pour le marché des véhicules électriques.

La récente modification du bonus écologique en France, marquant une baisse significative de l’aide financière pour l’achat de véhicules électriques pour les ménages les plus aisés, soulève de nombreuses questions quant à son impact sur la transition écologique et le marché automobile.

Cette décision, officialisée par un décret publié au Journal officiel, réduit le bonus de 5000 à 4000 euros pour les ménages des cinq déciles de revenus les plus élevés, tout en suspendant le dispositif de leasing social pour les véhicules électriques, une mesure qui avait connu un succès inattendu.

Le gouvernement pousse sa taxe CO2 à l’extrême : la Toyota GR Yaris coûtera plus de 100 000 euros et une Porsche Cayenne sera exonérée

Le gouvernement, en décembre dernier, avait déjà évoqué cette réduction pour les ménages des déciles 6 à 10, tout en maintenant le bonus à 7000 euros (5000 euros plus une majoration de 2000 euros) pour les ménages aux revenus les plus modestes.

Cette stratégie vise à ajuster les aides en fonction des capacités financières des ménages, dans le but de rendre la transition vers des véhicules moins polluants plus équitable et accessible.

En parallèle, un arrêté publié début février a étendu la liste des véhicules éligibles au bonus écologique, ajoutant 20 modèles supplémentaires. Cette extension reflète l’engagement du gouvernement à soutenir l’adoption de véhicules propres, en facilitant l’accès à une gamme plus large de véhicules électriques et à hydrogène.

Les moteurs à hydrogène : une révolution avortée des années 70 qui menace l’avenir des voitures électriques

Le bonus écologique, désormais ajusté, s’applique aux voitures dont le coût d’acquisition est inférieur à 47 000 euros et la masse inférieure à 2,4 tonnes, incluant également les camionnettes électriques ainsi que les deux ou trois roues et quadricycles à moteur électrique.

Cette réforme du bonus écologique intervient dans un contexte où le gouvernement cherche à rationaliser les dépenses publiques tout en maximisant l’efficacité des incitations à l’achat de véhicules propres. Elle soulève cependant des interrogations sur l’avenir de la mobilité durable en France, notamment sur la capacité des ménages à s’adapter à ces changements et sur l’impact potentiel sur les ventes de véhicules électriques.

Aidez Le French Style by Céline à se faire connaître

Jeune média indépendant, Le French Style by Céline compte sur votre soutien pour accroître sa visibilité. Contribuez en nous ajoutant à vos favoris sur Google Actualités

Nous suivre sur Google Actualités

Adriana Belair
Adriana Belair
Née à Bordeaux, Adriana Belair a grandi au milieu des vignes, cultivant très tôt une passion pour tout ce qui touche à la beauté de la vie et à sa diversité. Elle a eu la chance de parcourir le monde, d'absorber des cultures diverses et d'en tirer une source d'inspiration sans fin. Par ailleurs, Adriana est une passionnée de décoration intérieure. Son objectif en tant que journaliste lifestyle est de vous inspirer et de vous aider à découvrir les merveilles qui se cachent dans les détails de notre vie quotidienne en partageant avec vous ses découvertes et ses coups de cœur.

En rapport

Essai de la BMW iX5 Hydrogen : l’avenir des voitures à pile à combustible ?

Imaginez que vous êtes en 2008, ou en 2009....

Les moteurs à hydrogène ont été inventées par un Espagnol dans les années 1970. Aujourd’hui, ils pourraient être l’avenir de l’industrie automobile

Aujourd'hui, plusieurs constructeurs automobiles et sociétés énergétiques investissent dans...

Toyota met un terme aux adieux aux voitures diesel. Elle a un plan pour sauver les voitures à combustion

Toyota, comme la plupart des grands constructeurs automobiles, investit...

L’hydrogène noir pourrait être la pire idée de tous les temps : l’invention qui vient de se retourner contre nous

Dans un monde en quête incessante de solutions énergétiques...