Pourquoi est-il si important que la Chine vende déjà des voitures électriques équipées de batteries au sodium ?

Le sodium fait son chemin en Chine comme alternative au lithium : Farasis Energy et Hina Battery produisent déjà deux petites voitures électriques avec des batteries sodium-ion qui contribuent à réduire le coût de production.

L’annonce de la production et du lancement en Chine de deux modèles utilisant des batteries sodium-ion a ravivé l’intérêt pour cette technologie qui permet de démocratiser les voitures électriques. Le premier, développé par Farasis Energy en collaboration avec JMEV (une entreprise de véhicules électriques appartenant au groupe Jiangling Motors), a une capacité de batterie de 21,4 kWh. La seconde est une variante récente de la Yiwei 3, un modèle créé en collaboration entre Hina Battery et JAC, et dispose d’une batterie de 31,1 kWh.

Le sodium, un élément provenant à la fois des océans et de la croûte terrestre, est une alternative intéressante pour le stockage de l’énergie à grande échelle en raison de son accessibilité, de son abondance et de sa durabilité. Sixième élément le plus répandu sur Terre, il est considéré comme illimité et durable, puisqu’il est récolté plutôt qu’extrait. Malgré ces avantages, les batteries au sodium sont confrontées à des difficultés, car elles ne possèdent pas la même capacité énergétique que les batteries au lithium et connaissent des problèmes de dégradation au cours des cycles de charge et de décharge. La question qui se pose est la suivante : le sodium peut-il réellement concurrencer le lithium en tant que principal composant des batteries ?

Batteries au sodium Voitures électriques chinoises
Les batteries sodium-ion présentent plusieurs avantages par rapport aux batteries au lithium : disponibilité, prix abordable, sécurité et légèreté.

Les batteries sodium-ion battent les batteries lithium-ion : voici pourquoi

Il y a vingt ans, l’idée de conduire un véhicule électrique relevait de la science-fiction. Aujourd’hui, la réalité a radicalement changé. Les batteries lithium-ion sont en grande partie responsables de ce changement, car elles sont largement utilisées dans pratiquement toutes les applications mobiles, telles que les téléphones, les ordinateurs portables et les véhicules électriques. Leur principal avantage réside dans la densité énergétique élevée qu’elles fournissent, ce qui se traduit par une plus grande autonomie, en plus de la longévité ou de la stabilité de leurs composants à des températures élevées. Cependant, leur principal inconvénient réside précisément dans les matériaux qui les composent, tels que le cobalt ou le lithium, qui sont très rares et chers.

Les ventes de voitures équipées de ce type de moteur explosent

La demande croissante de véhicules électriques et d’installations stationnaires de stockage d’électricité fait de ce handicap un inconvénient majeur. Ce fait contribue au coût élevé de la production. Par conséquent, malgré sa domination actuelle, la recherche d’une technologie de remplacement est déjà en cours et le sodium est considéré comme une option prometteuse à cette fin.

Batteries au sodium voitures électriques chinoises
Le sodium est largement répandu dans la croûte terrestre et est également présent en grandes quantités dans les océans.

Dans le tableau périodique, le lithium et le sodium sont des éléments voisins, ce qui signifie qu’ils partagent des propriétés similaires et qu’ils conviennent tous deux à la production de cellules de batteries. Ils présentent certains avantages cruciaux pour les constructeurs et les propriétaires de véhicules électriques : durabilité de l’approvisionnement en matières premières, prix abordable et sécurité accrue. Toutefois, un inconvénient doit être pris en compte : leur densité énergétique plus faible, bien que cette caractéristique soit susceptible de s’améliorer dans les années à venir.

Recyclage des piles à hydrogène : Honda et Mitsubishi transforment les piles à hydrogène usagées en solutions durable

Voici quatre raisons essentielles pour lesquelles la recherche se concentre sur le développement de batteries au sodium pour les véhicules électriques plutôt que sur les batteries lithium-ion conventionnelles.

Disponibilité : contrairement au lithium, qui est globalement rare et concentré dans quelques régions spécifiques, le sodium est largement disponible en quantités abondantes dans le monde entier. Il est généralement extrait du carbonate de sodium et peut être trouvé dans divers endroits, y compris dans l’eau de mer. C’est la septième matière la plus abondante au monde et, par rapport au lithium, sa disponibilité est 1 200 fois supérieure.

Accessibilité : l’abondance du sodium le rend beaucoup plus abordable que le lithium, et son extraction et sa purification sont moins coûteuses. Alors que les batteries lithium-ion reposent sur le cobalt, un métal dont les réserves sont limitées et la répartition inégale dans le monde, les cellules des batteries sodium-ion peuvent être fabriquées à partir de métaux abondants tels que le fer et le manganèse. Étant donné que le cobalt est cher à obtenir et qu’il constitue la partie la plus coûteuse des batteries de véhicules électriques, les batteries sodium-ion offrent une alternative moins onéreuse. En outre, les batteries sodium-ion peuvent être produites sur les mêmes lignes de production que les batteries au lithium, ce qui facilite la transition sans nécessiter d’investissements importants ou de réaménagement des installations.

Batteries au sodium batteries au sodium voitures électriques chinoises
Les batteries au sodium sont l’une des technologies les plus susceptibles de remplacer les batteries au lithium.

Sécurité : les batteries sodium-ion ont des performances supérieures et peuvent fonctionner dans une gamme de températures plus large. Elles sont considérablement plus efficaces que les batteries au lithium dans les environnements froids. Un autre avantage est qu’elles sont ininflammables, ce qui élimine le risque d’emballement thermique susceptible de provoquer des incendies. Cette caractéristique permet également un transport sûr du site de production au site d’assemblage, avec les bornes de la batterie connectées et la tension à zéro.

Légèreté : les batteries sodium-ion sont plus légères que les batteries au lithium. Cela signifie que les véhicules électriques équipés de ces batteries seront également plus légers, ce qui entraînera une réduction de la consommation d’électricité et se traduira donc directement par une plus grande autonomie finale.

Aidez Le French Style by Céline à se faire connaître

Jeune média indépendant, Le French Style by Céline compte sur votre soutien pour accroître sa visibilité. Contribuez en nous ajoutant à vos favoris sur Google Actualités

Nous suivre sur Google Actualités

Antoine
Antoine
Antoine Laforge, né en 1988 à Marseille, a toujours été fasciné par les automobiles et les jeux vidéo Dès son plus jeune âge, il passait des heures à admirer les voitures, rêvant de devenir pilote ou ingénieur automobile. Après avoir obtenu son baccalauréat scientifique, Antoine a poursuivi ses études en ingénierie mécanique à l'Université de Lyon.

En rapport

Essai de la BMW iX5 Hydrogen : l’avenir des voitures à pile à combustible ?

Imaginez que vous êtes en 2008, ou en 2009....

Les moteurs à hydrogène ont été inventées par un Espagnol dans les années 1970. Aujourd’hui, ils pourraient être l’avenir de l’industrie automobile

Aujourd'hui, plusieurs constructeurs automobiles et sociétés énergétiques investissent dans...

Toyota met un terme aux adieux aux voitures diesel. Elle a un plan pour sauver les voitures à combustion

Toyota, comme la plupart des grands constructeurs automobiles, investit...

L’hydrogène noir pourrait être la pire idée de tous les temps : l’invention qui vient de se retourner contre nous

Dans un monde en quête incessante de solutions énergétiques...