AccueilActualitésL'Europe change de cap...

L’Europe change de cap : un avenir pour les véhicules diesel et essence utilisant des carburants alternatifs

Après le train à vapeur, la prochaine grande révolution dans les déplacements humains fut l’avènement des véhicules à moteur à combustion interne à la fin du XIXe siècle. Cette innovation a mis fin à plus de quatre millénaires de dépendance envers les chevaux. Le marché des transports a rapidement été dominé par des technologies basées sur des moteurs fonctionnant à l’essence et au diesel.

Jusqu’à très récemment, tout semblait indiquer que la première moitié du XXIe siècle marquerait la fin des véhicules à moteur à combustion. Dans l’Union européenne, un plan ambitieux a été établi pour éliminer et remplacer définitivement ces véhicules par des alternatives à zéro émission, telles que les voitures électriques, entre 2035 et 2050, signifiant une transition majeure dans la politique environnementale des transports.

Salon international de l’automobile de Pékin : BYD, roi de la voiture électrique

Voix critiques en Allemagne

Tout d’abord, il faut dire que la décision d’abandonner la technologie des moteurs diesel et à essence n’a pas fait l’unanimité et qu’elle continue de susciter le ressentiment en Europe. Il n’est donc pas surprenant que des voix critiques s’élèvent et que la question soit présente dans les débats qui entourent les élections de juin, au cours desquelles le Parlement européen sera renouvelé.

L’Allemagne est le premier constructeur automobile européen et l’un des quatre plus grands constructeurs automobiles au monde, avec la Chine, les États-Unis et le Japon. C’est donc le pays qui devra réaliser les plus gros investissements pour transformer son parc technologique actuel, basé sur le moteur à combustion.

Sur le même sujet  Recyclage des piles à hydrogène : Honda et Mitsubishi transforment les piles à hydrogène usagées en solutions durable

C’est la raison pour laquelle elle s’oppose à l’abandon de la production et de la commercialisation des véhicules à essence et diesel d’un seul coup après 2035, date approuvée par l’UE. Une autre raison est sa proposition d’explorer d’autres alternatives “zéro émission”, au-delà de la production exclusive de voitures électriques à batterie ou de voitures utilisant des piles à hydrogène pour produire de l’électricité.

Une récente déclaration du ministre allemand des finances, Christian Lindner, soulignant la nécessité d’une “ouverture technologique”, explique pourquoi l’Allemagne a insisté pour laisser ouverte la possibilité d’explorer d’autres technologies à zéro émission qui ne laissent pas de côté les moteurs à combustion.

Attentes et réalités : Pourquoi les voitures électriques chinoises ne deviendront pas moins chères en Europe

L’utilisation de carburants alternatifs pour les voitures diesel et essence

L’espoir pour toute une partie de l’industrie automobile, construite autour des moteurs à combustion, réside dans la recherche d’un carburant qui permette de continuer à utiliser ces équipements sans produire d’émissions polluantes. C’est dans cette direction que s’oriente le ministre Lindner lorsqu’il affirme que “les carburants synthétiques et les biocarburants sont une façon de respecter l’environnement”.

L’Allemagne a réussi à intégrer dans les mesures environnementales qui entreront en vigueur en 2035 la possibilité de continuer à fabriquer et à commercialiser des véhicules à moteur à combustion utilisant des biocarburants et des carburants synthétiques. Cela ne nécessiterait que des modifications mineures des lignes de production qui produisent actuellement des moteurs fonctionnant au diesel et à l’essence.

Sur le même sujet  Voici les voitures électriques que vous pourrez conduire sans permis en 2024

Ces nouveaux carburants, développés ces dernières années, produisent également des émissions lorsqu’ils sont brûlés, et ce qui les rend écologiquement acceptables, c’est qu’ils sont fabriqués à partir d’énergies renouvelables, en recyclant les déchets organiques ou en neutralisant les émissions de gaz grâce à des systèmes de capture des particules et du CO2.

En fait, les carburants synthétiques et les biocarburants sont déjà disponibles dans de nombreuses stations-service en Espagne et dans le reste de l’Europe. À cet égard, la technologie permettant de réduire les émissions de gaz à effet de serre devrait s’améliorer considérablement dans les années à venir, ce qui pourrait prolonger la durée de vie des voitures à moteur à combustion de plusieurs décennies.

Actu

More from Author

Lecture

Le modèle chinois de marché du carbone : un guide pour les économies en développement

Le marché du carbone de la Chine comme modèle pour les économies émergentes En outre, les marchés nationaux du carbone sont de plus en plus interconnectés, à la fois directement et indirectement. Les marchés nationaux se concentrent généralement sur la réduction des émissions nationales, mais ils sont également...

Le moteur à hydrogène de Toyota se rapproche des véhicules routiers : la nouvelle Corolla H2 surpasse la précédente

Toyota a exploré le potentiel de l'hydrogène comme alternative aux carburants conventionnels. À cette fin, il a développé la voiture de course Toyota GR Corolla H2, un véhicule pionnier qui a participé aux 24 heures NAPAC Fuji SUPER TEC. Ce travail a permis à Toyota d'utiliser l'hydrogène...

Le moteur du futur : L’alliance entre Kia et Hyundai pour un combustible liquide révolutionnaire

Un moteur de combustible liquide zéro émission La technologie des moteurs à hydrogène a fait des avancées significatives, mais elle rencontre encore des défis majeurs, notamment la disponibilité limitée du combustible et les coûts élevés. Le principal problème des moteurs à hydrogène actuels est la combustion inefficace due...

L’équipe d’étudiants HyDriven de l’UT dévoile une voiture de course pionnière fonctionnant à l’hydrogène

Lors de la présentation de la voiture le 30 mai, l'équipe a donné un petit aperçu des améliorations apportées à cette voiture de course. Il s'agit notamment d'un système de stockage d'hydrogène repensé, qui garantit une puissance plus élevée afin que la voiture puisse rouler plus longtemps...

La MG4 pourrait être l’une des premières voitures électriques chinoises à subir des droits de douane de 48 %.

Hier, nous avons appris la décision de la Commission européenne d'imposer de nouveaux droits de douane sur les voitures électriques fabriquées en Chine. Une mesure très controversée qui a été accompagnée par des voix critiques de différents secteurs, et qui signifiera que des marques telles que SAIC...

Révolution motorisée : le nouveau moteur à hydrogène promet d’éclipser l’ère électrique

Les voitures électriques pourraient voir leurs jours comptés avec l'arrivée d'un moteur massif. Il s'agit de 6 cylindres et d'une injection à très haute pression. Si vous avez été surpris par l'information sur le moteur espagnol qui fonctionne au quatrième état de la matière, la suite vous...

Les véhicules à hydrogène pourraient représenter l’avenir des transports – Y a-t-il des raisons de s’inquiéter pour la sécurité ?

Entre 2022 et 2023, le nombre de véhicules électriques à pile à combustible fonctionnant à l'hydrogène a diminué, passant de 20 704 à 14 451. Une baisse annuelle n'est pas suffisante pour établir une tendance dans l'intérêt des consommateurs pour les véhicules à hydrogène. Mais il y...

Le bitcoin chute de 3 % avant la décision sur les taux d’intérêt et le rapport sur l’inflation aux États-Unis

La crypto-monnaie leader du marché, le bitcoin, est en baisse de 2,9 % avant la réunion du FOMC et le rapport sur l'IPC de demain. La Réserve fédérale devrait annoncer sa décision sur les taux d'intérêt demain. Cependant, les participants au marché s'attendent à ce que les taux...

L’Europe finalise les droits de douane sur les voitures électriques chinoises, suivant l’exemple des États-Unis

Bruxelles s'apprête à resserrer encore davantage ses liens commerciaux avec la Chine. La Commission européenne met la dernière main à de nouveaux droits de douane sur les importations de véhicules électriques chinois, à la suite d'une longue enquête sur les subventions publiques accordées aux voitures importées de...

Le curieux moteur Porsche t-hybride que personne ne connaît : même l’hydrogène n’est pas aussi puissant

La complexité de la situation climatique actuelle et les perspectives d'un avenir pas si lointain nous obligent tous, sur cette planète, à être plus conscients de la nature limitée des ressources naturelles. L'industrie automobile doit adapter ses innovations à la situation actuelle sans perdre l'efficacité et la...

La révolution de l’hydrogène de Honda a officiellement commencé aux États-Unis

La révolution de l'hydrogène de Honda a officiellement commencé aux États-Unis avec le lancement de la production de la Honda CR-V e, un véhicule innovant qui promet de transformer le paysage des voitures à hydrogène. Produit dans l'usine de fabrication de performance de Marysville, Ohio, ce modèle...

Toyota Hilux H2 : L’avenir de l’hydrogène dans l’automobile

Le Toyota Hilux H2 promet une autonomie de 600 kilomètres, soit environ 20 % de plus qu'un véhicule électrique entièrement chargé. Cela est rendu possible grâce à trois réservoirs à haute pression capables de contenir un total de 7,8 kg d'hydrogène. Ces réservoirs sont montés sur un...