Les jours du moteur électrique sont comptés et Toyota le sait : il travaille sur un nouveau type de moteur

Toyota se tourne vers l'avenir avec ses innovations en matière de technologie à hydrogène, cherchant des solutions durables pour dépasser les moteurs électriques traditionnels et répondre aux normes environnementales strictes.

La recherche de nouvelles sources d’énergie pour alimenter les voitures se poursuit sans relâche. En fait, les grandes marques du monde de l’automobile poursuivent leurs recherches pour atteindre non seulement la performance, l’efficacité et la puissance, mais aussi la durabilité et une utilisation plus consciente et plus intelligente des ressources. C’est le cas de Toyota, la célèbre marque automobile japonaise.

Toyota a mis en place des voitures électriques, mais avec l’élan de la recherche sur le sujet, l’hydrogène en tant que source durable a été mis en avant. De nombreux constructeurs automobiles sont à l’origine de cette nouvelle technologie, mais Toyota veut se concentrer sur le développement de voitures utilisant des piles à combustible à hydrogène. C’est leur façon (que nous savons tous très efficace) de battre la concurrence.

L’hydrogène, le carburant le plus vert pour Toyota

Il y a quelques semaines, un énorme gisement d’hydrogène vert a été découvert, l’un des plus importants jamais trouvés à l’état naturel. Cette découverte est la bienvenue pour l’Europe, dont la directive sur les énergies renouvelables impose que, d’ici à 2030, au moins la moitié de l’hydrogène utilisé par les entreprises européennes provienne de sources durables.

Toyota, premier constructeur automobile mondial, a décidé d’aller de l’avant et prépare déjà la troisième génération de batteries à hydrogène, pour des voitures plus légères. Mais il convient de noter qu’elle développe également des véhicules lourds équipés de piles à combustible à hydrogène, dans l’intention de rendre sa propre flotte de transport plus durable.

Lire aussi : L’Allemagne dit adieu aux voitures électriques et revient au diesel. La question est de savoir si la France fera de même

L’hydrogène est une source d’électricité sans émission, car ce qui est expulsé par le tuyau d’échappement est de la vapeur d’eau : il n’y a aucun polluant.
Mirai, la première berline à hydrogène de Toyota

Ce modèle alimenté par une pile à combustible à hydrogène est disponible depuis 2015. Bien sûr, ce premier modèle était assez cher, mais au fil du temps son prix a baissé, tandis que son autonomie a augmenté.

Ce que nous voulons souligner, c’est l’intérêt de la marque japonaise à investir du temps et de l’argent dans des technologies propres, renouvelables et durables. La Mirai est donc un bon exemple pour démontrer les intentions sérieuses de Toyota de poursuivre la technologie de l’hydrogène, qui est indispensable pour la marque sur le marché européen et mondial. L’objectif est de parvenir à des véhicules puissants, efficaces et performants qui soient également respectueux de l’environnement.

Les jours du moteur électrique sont comptés et Toyota le sait

Toyota et l’hydrogène : l’avenir

L’entreprise japonaise a décidé de miser sur l’hydrogène. Pour cette raison, et parce qu’elle sait que l’Europe est le terrain idéal, elle veut créer Hydrogen Factory Europe, qui développera et fabriquera des véhicules à pile à hydrogène, et offrira des services de vente et d’après-vente.

Cela débouchera sur la troisième génération de véhicules à pile à hydrogène (la première était la Mirai 2015, la seconde la Mirai 2020), qui sera encore plus sophistiquée à tous les égards. La conviction que cette technologie est l’avenir et l’alternative aux voitures électriques et à combustion est absolue, et l’usine de piles à hydrogène en Europe, mentionnée plus haut, en est la preuve.

Les voitures électriques et à hydrogène se disputent l’avenir de l’industrie automobile. La Chine réfléchit déjà à un nouveau type de moteur à gaz.

Pour Toyota, les réglementations environnementales strictes de l’Europe font de ce continent l’endroit idéal pour la recherche et le développement d’une technologie perçue comme plus propre que les autres. Et comme l’UE prévoit de réduire les émissions polluantes de toutes les formes de transport de 55 % d’ici à 2030, c’est le principal marché pour les piles à hydrogène en Europe. Elle est donc le principal marché pour l’hydrogène.

Dans cette optique, la mise en œuvre de l’usine à hydrogène Europe est un fait, même si l’on ne sait pas encore où elle sera installée. D’ici 2026, Toyota introduira la troisième génération de piles à combustible à hydrogène, qui auront une plus grande autonomie et seront plus efficaces. En outre, grâce à l’augmentation de la production, les coûts seront moindres et Toyota sera en mesure de les proposer à un meilleur prix.

La Mirai est actuellement disponible à partir de 75 000 euros.

Aidez Le French Style by Céline à se faire connaître

Jeune média indépendant, Le French Style by Céline compte sur votre soutien pour accroître sa visibilité. Contribuez en nous ajoutant à vos favoris sur Google Actualités

Nous suivre sur Google Actualités

Antoine
Antoine
Antoine Laforge, né en 1988 à Marseille, a toujours été fasciné par les automobiles et les jeux vidéo Dès son plus jeune âge, il passait des heures à admirer les voitures, rêvant de devenir pilote ou ingénieur automobile. Après avoir obtenu son baccalauréat scientifique, Antoine a poursuivi ses études en ingénierie mécanique à l'Université de Lyon.

En rapport

Essai de la BMW iX5 Hydrogen : l’avenir des voitures à pile à combustible ?

Imaginez que vous êtes en 2008, ou en 2009....

Les moteurs à hydrogène ont été inventées par un Espagnol dans les années 1970. Aujourd’hui, ils pourraient être l’avenir de l’industrie automobile

Aujourd'hui, plusieurs constructeurs automobiles et sociétés énergétiques investissent dans...

Toyota met un terme aux adieux aux voitures diesel. Elle a un plan pour sauver les voitures à combustion

Toyota, comme la plupart des grands constructeurs automobiles, investit...

L’hydrogène noir pourrait être la pire idée de tous les temps : l’invention qui vient de se retourner contre nous

Dans un monde en quête incessante de solutions énergétiques...