Les voitures électriques et à hydrogène se disputent l’avenir de l’industrie automobile. La Chine réfléchit déjà à un nouveau type de moteur à gaz.

Alors que le gouvernement chinois s’efforce d’atteindre des objectifs ambitieux en matière de décarbonisation (émissions maximales d’ici à 2030 et neutralité d’ici à 2060), le pays est devenu un leader mondial dans l’adoption des véhicules électriques. Cependant, ce n’est pas la seule alternative verte qu’il recherche.

Depuis quelque temps, les autorités chinoises ont déclaré qu’elles allaient “accélérer la popularisation des véhicules au méthanol”, qu’elles allaient “explorer le modèle de voiture au méthanol + méthanol vert” et que le pays “explorait activement de nouveaux moyens de remplacer les combustibles fossiles par de l’hydrogène vert, du méthanol et de l’ammoniac”.

L’idée sous-jacente est que le méthanol pourrait aider la Chine à atteindre plus rapidement son objectif de neutralité carbone, à condition qu’il ne soit pas fabriqué à partir de charbon.

Qu’est-ce que le méthanol ?

Communément appelé “alcool de bois”, le méthanol est un produit chimique organique simple qui peut être produit à partir de diverses sources, notamment le charbon, le gaz naturel, la biomasse et le dioxyde de carbone capturé. En tant que carburant, ses avantages sont évidents : le méthanol est aussi puissant que les carburants traditionnels, mais il est plus respectueux de l’environnement.

Le méthanol a été largement utilisé dans les voitures de course, par exemple, parce qu’il donne plus de puissance au moteur et le garde plus froid. En outre, dans certains scénarios, comme le transport longue distance, les véhicules fonctionnant au méthanol peuvent être plus abordables et plus fiables que les véhicules électriques.

L’expérience de la Chine

Aujourd’hui, environ 60 % du méthanol mondial est fabriqué et utilisé en Chine, ce qui fait de ce pays le leader mondial. Actuellement, il est principalement utilisé dans la fabrication de plastiques.

Le géant asiatique a commencé à expérimenter les voitures au méthanol en 2012, en encourageant les constructeurs automobiles à développer des modèles tout en recueillant des données sur leur impact économique et environnemental. La conclusion a été que les voitures au méthanol peuvent être 21 % plus efficaces sur le plan énergétique que les voitures à essence, tout en émettant 26 % de dioxyde de carbone en moins.

À la suite de cette phase pilote, le gouvernement national chinois a publié en 2019 une politique affirmant son soutien au carburant méthanol, en particulier dans les transports publics, les taxis et les véhicules gouvernementaux. En fait, l’État chinois fournit actuellement environ 700 dollars de subventions aux acheteurs de voitures au méthanol et 3 000 dollars pour les rénovations permettant aux stations-service de proposer du carburant au méthanol.

Les voitures électriques se préparent à leur fin : le changement auquel personne ne s’attendait se profile à l’horizon

Le potentiel du méthanol

Traditionnellement, le méthanol est produit à partir de combustibles fossiles tels que le charbon et le gaz naturel, mais il peut également être produit à partir de ressources renouvelables telles que les déchets agricoles. Une équipe de l’université de Californie du Sud a même réussi à produire efficacement du méthanol à partir de CO 2 capturé dans l’atmosphère. Cela signifie que les carburants automobiles (ainsi que d’autres produits chimiques dérivés du méthanol) peuvent être produits sans émission de carbone, du moins en théorie.

C’est ce potentiel de production propre qui rend le méthanol intéressant en tant que carburant. Il s’agit non seulement d’un moyen plus efficace d’utiliser l’énergie, mais aussi d’un moyen d’éliminer le CO 2 de l’air. Pour atteindre la neutralité carbone d’ici 2060, comme la Chine l’a promis, le pays ne peut pas mettre tous ses œufs dans le même panier, comme les véhicules électriques. La popularisation de l’utilisation du méthanol comme carburant et la production propre de méthanol pourraient permettre à la Chine d’atteindre son objectif plus rapidement.

Ce sera une voiture électrique “bon marché”, mais ce ne sera pas non plus une bonne affaire : Xiaomi tente de contenir les rumeurs concernant la SU7

Les inconvénients

Le développement des véhicules particuliers au méthanol en Chine reste lent par rapport à d’autres options vertes, telles que les véhicules électriques. En 10 ans, le nombre de véhicules électriques en Chine est passé de 20 000 à plus de 10 millions, alors que le nombre de voitures au méthanol est passé de zéro à seulement 30 000.

Il existe également moins de 200 stations de remplissage de méthanol en Chine, et toutes sont situées dans les provinces où les programmes pilotes ont été menés.

La lenteur du développement s’explique en grande partie par le fait que les voitures au méthanol n’ont pas été incluses dans la catégorie des “véhicules à énergie nouvelle” que la Chine subventionne et encourage fortement.

Enfin, la majeure partie du méthanol en Chine est encore produite en brûlant du charbon. En fait, la possibilité d’alimenter les voitures avec du charbon plutôt qu’avec du pétrole, dont la Chine ne dispose pas beaucoup, a été l’une des principales raisons pour lesquelles le pays a opté pour le méthanol en premier lieu.

Aidez Le French Style by Céline à se faire connaître

Jeune média indépendant, Le French Style by Céline compte sur votre soutien pour accroître sa visibilité. Contribuez en nous ajoutant à vos favoris sur Google Actualités

Nous suivre sur Google Actualités

Manon Rocher
Manon Rocherhttps://celinepina.fr
Manon possède une solide expérience dans le domaine de la mode et a travaillé pour de nombreux médias de renom. Manon est passionnée par l'écriture et la mode depuis son plus jeune âge, ce qui l'a poussée à poursuivre une carrière dans ce domaine. Elle est connue pour son style d'écriture précis et informatif, ainsi que pour son approche créative. Elle est constamment à l'affût des dernières tendances et des innovations dans l'industrie, et elle est toujours prête à partager ses connaissances avec son public.

En rapport

Essai de la BMW iX5 Hydrogen : l’avenir des voitures à pile à combustible ?

Imaginez que vous êtes en 2008, ou en 2009....

Les moteurs à hydrogène ont été inventées par un Espagnol dans les années 1970. Aujourd’hui, ils pourraient être l’avenir de l’industrie automobile

Aujourd'hui, plusieurs constructeurs automobiles et sociétés énergétiques investissent dans...

Toyota met un terme aux adieux aux voitures diesel. Elle a un plan pour sauver les voitures à combustion

Toyota, comme la plupart des grands constructeurs automobiles, investit...

L’hydrogène noir pourrait être la pire idée de tous les temps : l’invention qui vient de se retourner contre nous

Dans un monde en quête incessante de solutions énergétiques...