Le danger des hybrides dont personne ne parle : ces 3 problèmes radicaux sont courants et peuvent vous coûter cher

hybrides, pas si idéales : pannes fréquentes, coûts élevés, et risques de câblage, une technologie complexe avec des défis cachés.

Quand avez-vous entendu pour la dernière fois que les véhicules à combustion sont condamnés ? Il est vrai que l’Union européenne les condamnera d’ici 2035, mais il est également vrai que l’une de leurs alternatives ne semble pas avoir d’avenir. Découvrez les trois pannes les plus courantes des voitures hybrides.

Voitures hybrides : l’innovation a ses problèmes

Les voitures hybrides représentent une avancée technologique majeure dans l’industrie automobile. Le ministère de la Transition écologique les classe parmi les trois véhicules les moins polluants, après les voitures électriques et à hydrogène (bien sûr).

Mais cette technologie innovante présente aussi des inconvénients qu’il ne faut pas négliger. Vous le savez sans doute, mais elles combinent un moteur à combustion traditionnel avec un moteur électrique, ce qui les rend plus efficaces.

En pouvant utiliser l’énergie électrique pour la propulsion, les hybrides réduisent la consommation de combustibles fossiles et les émissions polluantes. Toutefois, cette technologie innovante a aussi ses inconvénients (et les garagistes les connaissent bien).

Les voitures hybrides sont plus complexes et comportent des composants supplémentaires tels que des batteries, des moteurs électriques et des câbles. Elles sont donc potentiellement plus sujettes à certains problèmes techniques que les véhicules classiques.

Trois pannes que les voitures hybrides peuvent rencontrer (et rencontrent souvent)

Les voitures hybrides intègrent à la fois des composants électriques et des composants à combustion qui fonctionnent ensemble. Elles sont donc plus complexes que les véhicules traditionnels et potentiellement plus sujettes aux pannes.

Les propriétaires de voitures hybrides ne vivent pas en permanence dans l’atelier (n’exagérons rien), mais ils sont plus exposés à ces problèmes lorsqu’ils conduisent :

  1. Batterie : les batteries lithium-ion perdent de leur capacité avec le temps. Leur remplacement peut coûter des milliers d’euros. En outre, si elles ne sont pas chargées correctement ou si elles sont complètement déchargées, elles sont endommagées de manière permanente.
  2. Moteur électrique : étant partiellement dépendant de la traction électrique, si ce moteur tombe en panne, le véhicule perd de la puissance. Sa réparation ou son remplacement est coûteux. Les experts recommandent un entretien préventif tous les six mois à un an.
  3. Transmission : comme ils ont deux moteurs, ils ont souvent des transmissions très complexes pour coordonner les deux systèmes. Les réparations étant très coûteuses, vous pouvez être attentif à tout bruit lors du freinage ou de la charge de la vitesse.

Le câblage, quatrième problème (qui peut être encore plus grave)

Les voitures hybrides ont des kilomètres de câbles supplémentaires pour contrôler les moteurs électriques, les batteries et d’autres composants. Tout cela multiplie les risques de problèmes dans ce système. Une telle défaillance ne serait-elle pas frustrante ?

Les courts-circuits, les connexions hâtives et les câbles endommagés par la chaleur sont des défauts de câblage courants dans ces véhicules. Leur résolution est souvent coûteuse, car de grandes parties du faisceau de câbles doivent souvent être remplacées.

Les problèmes de câblage peuvent également être difficiles à diagnostiquer et, s’ils ne sont pas détectés à temps, ils peuvent causer des dommages coûteux à d’autres composants du système hybride. Le coût ? Il faut s’attendre à un coût à trois chiffres et ne pas être surpris s’il dépasse les quatre chiffres.

Par exemple, une connexion instable peut entraîner une surchauffe du moteur électrique ou de la batterie. C’est exactement ce qu’il faut éviter, mais cela se produit même lorsque l’on roule à vitesse soutenue (ce que l’on nous conseille de faire).

Avez-vous déjà entendu un expert automobile dire que “moins il y a d’électronique dans une voiture, mieux c’est” ? Nous ne sommes pas tout à fait d’accord avec cette affirmation, mais nous comprenons ce qu’ils veulent dire. Les voitures hybrides démontrent que l’entretien ne sera pas aussi abordable qu’on nous l’a dit à l’époque.

Aidez Le French Style by Céline à se faire connaître

Jeune média indépendant, Le French Style by Céline compte sur votre soutien pour accroître sa visibilité. Contribuez en nous ajoutant à vos favoris sur Google Actualités

Nous suivre sur Google Actualités

Antoine
Antoine
Antoine Laforge, né en 1988 à Marseille, a toujours été fasciné par les automobiles et les jeux vidéo Dès son plus jeune âge, il passait des heures à admirer les voitures, rêvant de devenir pilote ou ingénieur automobile. Après avoir obtenu son baccalauréat scientifique, Antoine a poursuivi ses études en ingénierie mécanique à l'Université de Lyon.

En rapport

Essai de la BMW iX5 Hydrogen : l’avenir des voitures à pile à combustible ?

Imaginez que vous êtes en 2008, ou en 2009....

Les moteurs à hydrogène ont été inventées par un Espagnol dans les années 1970. Aujourd’hui, ils pourraient être l’avenir de l’industrie automobile

Aujourd'hui, plusieurs constructeurs automobiles et sociétés énergétiques investissent dans...

Toyota met un terme aux adieux aux voitures diesel. Elle a un plan pour sauver les voitures à combustion

Toyota, comme la plupart des grands constructeurs automobiles, investit...

L’hydrogène noir pourrait être la pire idée de tous les temps : l’invention qui vient de se retourner contre nous

Dans un monde en quête incessante de solutions énergétiques...