La France fixe des objectifs écologiques ambitieux pour les Jeux olympiques de Paris

Date:

Le succès des Jeux olympiques de Paris pourrait établir une nouvelle norme pour les événements sportifs durables dans le monde entier.

Les Jeux olympiques de Paris 2024 visent à être plus verts que jamais, en mettant l’accent sur la réduction des émissions de carbone.Les Jeux olympiques de Paris 2024 visent à être plus verts que jamais, en mettant l’accent sur la réduction des émissions de carbone.Pour la Coupe du monde 2022 au Qatar, le gouvernement a promis de rendre le tournoi aussi vert que possible grâce à des transports publics respectueux de l’environnement, à des efforts massifs de recyclage et à des sites réutilisables.

Cependant, beaucoup se demandaient s’il serait possible de rendre une Coupe du monde organisée dans le désert vraiment verte, car les stades climatisés et les grandes quantités d’eau et d’autres équipements sont nécessaires pour l’afflux de touristes. Aujourd’hui, le gouvernement souhaite rendre les Jeux olympiques de Paris 2024 plus verts que jamais, afin de contribuer à une transition écologique à long terme dans la capitale française.

Stellantis ne considère pas les voitures électriques comme viables dans le “sud global” en raison de la pauvreté énergétique

Les Jeux Olympiques de Paris 2024 : Un modèle d’événement sportif écologique

La pression se fait de plus en plus forte pour que les grands événements sportifs internationaux soient plus verts et génèrent moins de déchets, à l’heure où les gouvernements et les organisations internationales militent pour une transition écologique à l’échelle mondiale. Cependant, créer un événement vert à grande échelle est plus facile à dire qu’à faire. La préparation d’un afflux massif de touristes et la construction de sites adaptés à un large éventail d’événements sportifs produisent généralement beaucoup d’émissions de gaz à effet de serre. Mais Paris pense pouvoir préparer les Jeux olympiques de manière plus écologique, tout en réduisant massivement les émissions.

Sur le même sujet  Révolution dans le monde des moteurs : Découvrez le premier moteur au nitrogène liquide !

Environ 10 500 athlètes participent généralement aux Jeux olympiques, ainsi que 15 millions de spectateurs. Ce niveau de tourisme a un impact sur l’environnement. La plupart des visiteurs arrivent en avion, ce qui consomme du kérosène polluant. En outre, la plupart des Jeux olympiques se déroulent sur des sites qui ne sont pas prêts pour l’événement, ce qui signifie qu’ils doivent investir dans la construction de grands sites, d’hébergements touristiques et d’autres infrastructures essentielles. Cette situation a conduit de nombreux écologistes à demander que les Jeux olympiques se déroulent sur des sites existants dans le monde entier. Mais Paris pense pouvoir faire autrement.

Les organisateurs ont déclaré que les jeux ne produiraient pas plus de la moitié des émissions de gaz à effet de serre des derniers Jeux olympiques. Pour y parvenir, les organisateurs examinent toutes les composantes des jeux, de l’électricité à la nourriture en passant par les bâtiments et les transports. Il n’y aura pas de générateurs géants fonctionnant au diesel dans les sites sportifs, qui seront alimentés principalement par de l’électricité produite à partir de sources solaires et éoliennes.

Ferrari transforme le rêve en réalité avec son nouveau moteur à hydrogène

Vers une transition écologique : Les initiatives vertes de Paris 2024

La réutilisation de bâtiments existants dans toute la ville devrait avoir un impact important sur les émissions de carbone. Les organisateurs de l’événement prévoient de construire beaucoup moins de nouveaux sites et de rénover des bâtiments existants, tels que le Grand Palais, la place de la Concorde et une piscine construite pour les Jeux olympiques de Paris en 1924. Les quelques nouveaux bâtiments en cours de construction, notamment des logements pour les athlètes, un complexe de natation et un stade, seront construits avec plus de bois et moins de béton, et seront équipés de panneaux solaires. En outre, les organisateurs prévoient que ces bâtiments seront utilisés à long terme, en tant qu’espaces communautaires, plutôt que pour un seul événement sportif.

Sur le même sujet  Adieu Essence, Bonjour Hydrogène: Le Honda CR-V e:FCEV 2025, premier véhicule électrique à pile à combustible à hydrogène rechargeable

Certains projets des Jeux olympiques sont controversés, comme celui de doter les bâtiments du village des athlètes d’un système de refroidissement utilisant l’eau souterraine au lieu de l’air conditionné. Cela a conduit certaines équipes olympiques à envisager d’apporter leurs propres climatiseurs. Après l’événement, le village des athlètes, qui s’étend sur 128 hectares, devrait devenir un quartier mixte de 6 000 habitants.

Paris a rapidement élargi ses pistes cyclables et réduit l’espace réservé aux voitures, dans le but de réduire les émissions et de faire plus de place aux piétons et aux cyclistes. Le gouvernement a également planté des milliers d’arbres dans Paris pour contribuer à la décarbonisation de la ville et offrir un abri aux habitants et aux visiteurs pendant les chauds mois d’été. Anne Hidalgo, maire de Paris, a passé les cinq dernières années de son mandat à essayer de transformer Paris en une ville plus verte. Mme Hidalgo a expliqué : “Ce que nous avons entrepris est un programme complet d’adaptation, de retour de la nature dans cette ville…. Nous essayons de construire cela autour de l’individu”.

L’Énergie verte au cœur des jeux

La possibilité d’organiser des Jeux olympiques plus écologiques à Paris suscite un grand optimisme. Cependant, les organisateurs d’événements sportifs et les gouvernements ont fait des promesses qui n’ont pas été tenues. En 2022, le Qatar s’est engagé à réduire l’empreinte carbone de la Coupe du monde en utilisant des énergies renouvelables, en construisant des bâtiments réutilisables et en procédant à un recyclage massif et à d’autres projets écologiques.

Cependant, il a été largement critiqué pour ses émissions de carbone excessives. En raison de la chaleur intense qui règne au Qatar, les stades géants ont été équipés d’air conditionné, même pendant les mois d’hiver. En outre, les déplacements ont contribué à environ la moitié de l’empreinte carbone de la Coupe du monde, et de nombreux touristes ont dû séjourner dans les pays voisins et prendre l’avion pour se rendre aux matchs, le Qatar étant trop petit pour accueillir l’afflux de touristes.

Sur le même sujet  L'ère des voitures électriques est sur le point de changer. Volkswagen et ses nouvelles batteries sont là

Défis et controverses : Le chemin vers la neutralité carbone

Avant la Coupe du monde, plusieurs joueurs professionnels ont signé une lettre ouverte à la FIFA dans laquelle ils déclarent : “Le tournoi a été qualifié de premier “tournoi de la Coupe du monde de la FIFA entièrement neutre en carbone”, ce qui signifie que son impact global sur la planète devrait être nul….”. Mais ce n’est pas le cas. En réalité, la stratégie de durabilité de la FIFA pour la Coupe du monde au Qatar est basée sur des calculs de carbone erronés, des pratiques de compensation douteuses et sur le fait de rejeter la responsabilité sur les supporters au lieu de l’assumer eux-mêmes. La lettre demandait à la FIFA d’abandonner le label “neutre en carbone” pour éviter l’écoblanchiment et invitait les organisateurs à redoubler d’efforts pour réduire les émissions à l’avenir.

Aujourd’hui, tous les regards sont tournés vers Paris pour voir si la ville sera en mesure de réduire massivement les émissions de carbone liées aux Jeux olympiques d’été. La tâche ne sera pas aisée, mais la réutilisation des bâtiments, l’intégration de sources d’énergie renouvelables dans les sites et d’autres initiatives vertes aideront les organisateurs à atteindre leur objectif.

Clémence Dubeau
Clémence Dubeau
Rédactrice passionnée par la mode et la beauté, Clémence a même créé son propre blog pour partager sa passion avec un large public. Sur notre magazine, elle propose des conseils, des astuces et des tendances dans ces deux domaines. Clémence est connue pour son approche authentique et honnête de la beauté et de la mode, et pour son expertise en matière de produits et de marques. Elle est également appréciée pour sa créativité dans la présentation de contenu et son souci du détail. Grâce à ses articles intéressants et inspirants, Clémence a su se faire une place de choix dans l'univers de la beauté et de la mode en ligne.

Articles connexes

Polémique en Grèce : limitation de la charge des batteries des voitures électriques sur les ferries

La Grèce a récemment introduit une réglementation limitant la charge des batteries des véhicules électriques sur les ferries,...

Le groupe motopropulseur hybride de BYD, d’une autonomie de 2 000 km, est désormais disponible en avant-première

L'une des voitures qui a suscité le plus d'intérêt ces jours-ci à la une de Hybrids and Electrics...

Microsoft va construire au Kenya un centre de données géothermique d’une valeur d’un milliard de dollars

Découvrez comment microsoft et g42 s'associent pour transformer le paysage technologique de l'afrique de l'est avec une infrastructure...

Ce nouveau radar ultra-performant va devenir le pire cauchemar des conducteurs pressés

La sécurité routière est un enjeu majeur pour les autorités françaises, qui ne cessent d'innover pour lutter contre...