AccueilAuto MotoInnovation Nissan : Un moteur de la taille d'une valise avec une...

Innovation Nissan : Un moteur de la taille d’une valise avec une puissance de formule 1

Nissan révolutionne le monde de l'automobile avec un moteur trois cylindres de seulement 40 kg capable de délivrer plus de 400 ch de puissance. Conçu pour les 24 Heures du Mans, ce moteur compact et puissant pourrait bien changer la donne dans l'industrie.

Shoichi Miyatani, PDG de NISMO – Nissan, a récemment présenté un exploit technique remarquable : un moteur à combustion interne de trois cylindres, pesant 40 kg et capable de produire plus de 400 ch. Ce moteur, de la taille d’une valise à main, défie les conventions et les limites technologiques actuelles.

Un moteur de la taille d’une valise à main

Je ne mettrais pas ma main au feu que la photo n’était pas un trucage. Ce que l’on sait, c’est que ce moteur, compte tenu de ses dimensions, pourrait être transporté comme une valise, comme nos bagages de cabine dans l’avion. Si ce n’est que ses 40 kilogrammes dépassent les restrictions imposées par la plupart des compagnies aériennes pour les bagages en vol.

Quoi qu’il en soit, 40 kilogrammes est un chiffre spectaculaire pour un moteur qui non seulement délivre une puissance massive, mais qui a été conçu pour une expérience de course – pour être présent aux 24 heures du Mans, rien de moins.

Nissan a créé un moteur qui, avec seulement trois cylindres, 40 kg de masse et la taille d’une valise, peut délivrer plus de 400 ch. Un rapport puissance/masse moteur supérieur à celui des voitures de Formule 1 de l’époque.

Ce moteur de 40 kg, de la taille d’une valise à main, développait une puissance de plus de 400 ch.

Un moteur trois cylindres de 40 kg et 400 ch

Il s’agit d’un moteur trois cylindres en ligne de 1,5 litre avec quatre soupapes par cylindre et un énorme turbocompresseur, fonctionnant à 2 bars et capable de tourner à 100 000 tr/min. Mais le plus impressionnant, c’est que ce moteur de 50 centimètres de haut, 40 centimètres de long et 20 centimètres de large, de la taille d’une valise et d’une masse de 40 kilogrammes, délivre plus de 400 ch à 7 500 tr/min et un couple maximal de 380 Nm.

Nissan a conçu ce moteur de A à Z. Bien que les moteurs à trois cylindres soient monnaie courante aujourd’hui, ce moteur ne partageait aucun composant avec les autres moteurs du groupe. De plus, il a été conçu pour être utilisé dans une configuration hybride. Une configuration dans laquelle ce moteur serait directement couplé à une transmission, à laquelle seraient également couplés deux moteurs électriques de 110 kW chacun.

Ainsi, la voiture pourrait rouler en mode tout électrique, sans l’intervention de ce moteur trois cylindres, ou en mode combustion, en utilisant ce moteur.

Nissan a conçu ce moteur pour un projet spécial qui sera testé aux 24 Heures du Mans 2014.

Nissan a conçu ce moteur pour un projet spécial qui sera testé aux 24 Heures du Mans 2014.

Un trois cylindres au Mans

Ce moteur sera l’un des éléments dont Nissan sera le plus fier lorsqu’il dévoilera son projet pour les 24 Heures du Mans 2014. Pendant un temps, Nissan s’est plongé dans les projets ” compétition ” les plus exotiques et les plus farfelus, qui étaient loin d’avoir pour but de concourir et donc de gagner des courses, mais plutôt de rechercher de nouvelles solutions, en profitant de la vitrine du Garage 56 au Mans.

Il y eut d’abord le Deltawing. Puis ce fut la ZEOD RC et son moteur de 1,5 litre et 400 ch. Nissan avait estimé que pour onze ou douze tours en mode thermique, la régénération permettait de faire un tour complet du circuit de La Sarthé en mode électrique, ce qui n’est pas rien.

Au final, Nissan a franchi un cap. Celui de réaliser un tour rapide en mode tout électrique en 4 minutes et 22 secondes, un temps respectable, bien qu’éloigné de ceux réalisés par les prototypes. Et d’atteindre une vitesse de pointe en mode électrique de 300 km/h.
La complexité de la viabilité d’un tel moteur, mais surtout de sa fiabilité et de sa durabilité, ou encore le respect des minima de consommation et d’émissions, rendaient difficile l’idée d’un tel moteur sur une voiture de route.

Souvenirs du moteur Nissan de 40 kg et 400 ch

À l’époque, nous étions nombreux à rêver des possibilités de ce moteur, en dehors des circuits de course. Et nous rêvions d’une certaine excentricité avec la signature NISMO que nous pourrions apprécier dans la rue. Mais, à l’évidence, les possibilités de ce moteur au-delà de l’expérience du Mans et de la ZEOD RC étaient minimes. Et dix ans plus tard, le ZEOD RC et le moteur trois cylindres de 40 kg et 400 ch ne seraient plus qu’une belle histoire dont on se souviendrait.

On pourrait disserter longuement sur les difficultés que rencontre un tel projet pour arriver sur la route, à commencer par le coût de l’industrialisation et les difficultés à le rendre viable. Mais il ne faut pas oublier à quel point il peut être difficile de rendre un tel moteur suffisamment durable et fiable pour une voiture de route, ou d’obtenir un rendement et des émissions acceptables.

Nissan a d’ailleurs toujours insisté sur son partenariat avec Total et sur l’importance d’une bonne lubrification du moteur pour gérer les frottements internes et les contraintes sur les composants.

Aidez Le French Style by Céline à se faire connaître

Jeune média indépendant, Le French Style by Céline compte sur votre soutien pour accroître sa visibilité. Contribuez en nous ajoutant à vos favoris sur Google Actualités

Nous suivre sur Google Actualités

Antoine
Antoine
Antoine Laforge, né en 1988 à Marseille, a toujours été fasciné par les automobiles et les jeux vidéo Dès son plus jeune âge, il passait des heures à admirer les voitures, rêvant de devenir pilote ou ingénieur automobile. Après avoir obtenu son baccalauréat scientifique, Antoine a poursuivi ses études en ingénierie mécanique à l'Université de Lyon.

Top Infos

Coups de cœur