Fini la pollution avec les vêtements usagés : voici la dernière invention de scientifiques danois qui sépare les différentes fibres.

Des scientifiques danois ont mis au point une nouvelle technologie pour éliminer l'incinération des vêtements usagés. Au lieu de les brûler, ils proposent de les recycler.

Leur initiative consiste à séparer les fibres des vêtements afin de les traiter et de les réutiliser. Jusqu’à présent, cette tâche était considérée comme impossible. C’est pourquoi cette proposition est considérée comme un avant et un après dans la manière dont nous recyclons. Une nouvelle procédure qui promet de transformer notre façon de recycler. Elle ouvre un nouvel éventail de possibilités pour la réutilisation de matériaux qui étaient autrefois mis au rebut.

L’élasthanne, bien connu pour son élasticité et son confort, est un élément clé de nombreux vêtements, tels que les collants de course. Toutefois, ce matériau est confronté à un problème lorsqu’il est mélangé à des fibres de coton, de laine ou de nylon, ce qui le rend plus difficile à recycler. Ces combinaisons de fibres ont rendu le recyclage des vêtements difficile, puisque seulement 6 % des vêtements jetés au Danemark sont recyclés, contre 32 % pour les emballages en plastique.

Steffan Kvist Kristensen, professeur adjoint au Centre for Interdisciplinary Nanoscience de l’université d’Aarhus, et son équipe ont franchi une étape importante dans la mise au point d’une technique permettant de séparer l’élasthanne du nylon. Bien que le processus doive encore être affiné pour pouvoir traiter le coton, M. Kristensen reste optimiste.

Il n’est pas facile de séparer l’élasthanne des autres fibres, car elles sont imbriquées au niveau moléculaire. L’équipe utilise une sorte de cocotte-minute géante, en chauffant les vêtements à 225 degrés Celsius et en y ajoutant un alcool spécifique. Cette étape permet de rompre les liaisons moléculaires de l’élasthanne et de séparer les fibres.

La Chine a un plan pour se sevrer du charbon : devenir la plus grande puissance nucléaire du monde

Les vêtements usagés ne seront plus soumis à la combustion.

La recherche a pris une tournure inattendue lorsqu’il est apparu que l’hydrogène de potassium, un composant principal des nettoyeurs de canalisations, accélère le processus de séparation des fibres. Ce procédé permet d’éviter l’utilisation de produits chimiques agressifs, ce qui va dans le sens d’une approche plus durable et plus respectueuse de l’environnement.

Malgré les premiers succès obtenus avec les chaussettes en nylon, il reste encore beaucoup de chemin à parcourir avant que cette technologie ne soit appliquée à grande échelle. M. Kristensen souligne l’importance de l’adoption et de l’extension de cette technologie dans l’industrie chimique, en particulier dans des pays comme l’Allemagne, où l’infrastructure est plus avancée.

“L’industrie chimique danoise est petite, alors que l’Allemagne possède certaines des plus grandes usines du monde. Ils peuvent très probablement utiliser notre méthode pour recycler de grandes quantités de fibres de vêtements contenant de l’élastane. Si nous voulons réussir dans ce domaine, nous devons obtenir l’adhésion des grandes usines chimiques. Mais elles doivent voir un modèle commercial dans l’achat de matériaux recyclés et leur utilisation dans la production de nouvelles fibres. Sinon, la technologie ne décollera jamais”, explique-t-il.

La recherche fait partie d’une étude de chimie expérimentale, mais elle a déjà reçu le soutien de plusieurs fondations danoises. L’université d’Aarhus, copropriétaire du brevet, envisage un avenir prometteur pour le projet, bien que le succès commercial dépende de l’adoption de la méthode par l’industrie.

L’Étonnante arnaque ‘Wash Wash’ : Quand les faux billets piègent les escrocs

Une avancée significative pour éliminer la combustion des vêtements usagés. L’humanité se rapproche d’un recyclage textile plus efficace et plus durable, ce qui laisse espérer une industrie de la mode plus respectueuse de l’environnement.

Le monde de la mode évolue

Le temps qui passe a incité de nombreuses personnes à réfléchir à la durabilité et à l’impact de leur propre empreinte environnementale. C’est ainsi qu’un certain nombre de boutiques de mode circulaire sont apparues sur la scène. Bien qu’il s’agisse de projets différents, ils représentent le prélude à des projets beaucoup plus ambitieux comme celui-ci.

Aidez Le French Style by Céline à se faire connaître

Jeune média indépendant, Le French Style by Céline compte sur votre soutien pour accroître sa visibilité. Contribuez en nous ajoutant à vos favoris sur Google Actualités

Nous suivre sur Google Actualités

Manon Rocher
Manon Rocherhttps://celinepina.fr
Manon possède une solide expérience dans le domaine de la mode et a travaillé pour de nombreux médias de renom. Manon est passionnée par l'écriture et la mode depuis son plus jeune âge, ce qui l'a poussée à poursuivre une carrière dans ce domaine. Elle est connue pour son style d'écriture précis et informatif, ainsi que pour son approche créative. Elle est constamment à l'affût des dernières tendances et des innovations dans l'industrie, et elle est toujours prête à partager ses connaissances avec son public.

En rapport

Hydrogène: le carburant de demain? une percée scientifique promet de surmonter le plus grand défi!

Des chercheurs ont franchi une étape majeure vers la...

Toyota ouvre les yeux à l’ensemble du secteur : l’avenir n’est pas aux voitures électriques, mais à l’hydrogène

Le changement est inévitable dans l'industrie automobile. Les jours...

Ce pays va interdire l’importation de voitures à combustion : il ne veut que des voitures électriques

Dans une démarche audacieuse et visionnaire, l'Éthiopie se positionne...

Des voitures électriques à 9 000 euros, la dernière menace de la Chine pour l’industrie européenne

Sur le vaste horizon de l'industrie automobile, la Chine...

Honda se prépare déjà à faire le saut vers l’hydrogène, en attendant, ils opteront pour les hybrides.

Honda se prépare à répondre aux clients intéressés par...

Adieu le plan voiture électrique en Europe, place au diesel et à l’essence, fin de l’illusion électrique ?

Le scepticisme grandit en Europe quant à l'interdiction prévue...

L’Allemagne veut revenir aux voitures à combustion, Volkswagen réagit à la nouvelle préférence des conducteurs

Dans le monde des voitures électriques, la concurrence des...