Elles sont en train d’être éliminées par les voitures électriques chinoises, personne ne s’attendait à ce que cette nouvelle invention de Volkswagen fasse son retour

Avec un prototype de batterie innovant qui pourrait changer la donne, Volkswagen, le constructeur automobile allemand, fait un pas audacieux dans la course à la suprématie sur le marché des véhicules électriques.

L’entreprise a collaboré avec QuantumScape Corp. pour mettre au point un système révolutionnaire de batteries solides qui, contrairement aux attentes du marché, promet d’améliorer l’efficacité et de réduire les coûts. Cette avancée technologique permettra-t-elle à Volkswagen de devenir un leader incontesté dans l’ère de la mobilité électrique ?
Batteries solides : un nouvel horizon pour les véhicules électriques

Avec le développement d’un prototype de batterie à l’état solide, Volkswagen a fait un grand pas en avant dans la quête de véhicules électriques beaucoup plus efficaces et abordables pour tous les segments de la population.

À cet égard, l’entreprise allemande collabore avec QuantumScape Corp. pour utiliser des cellules de batterie solides au lieu du liquide inflammable que l’on trouve dans les batteries conventionnelles. Cette innovation pratique améliore la sécurité et réduit la taille des batteries, ce qui augmente l’autonomie des véhicules électriques sur une seule charge.

Après plus de 1 000 cycles de charge, le prototype a conservé 95 % de sa capacité de stockage, ce qui équivaut à environ 311 000 miles de conduite dans une voiture électrique, ce qui a suscité l’enthousiasme de l’industrie. Ce résultat est bien supérieur aux normes industrielles, qui placent sa capacité à 80 % après 700 cycles. Ces batteries robustes permettent, entre autres, une durée de vie plus longue et des performances constantes dans le temps.

Grâce à cette avancée, les batteries à semi-conducteurs de Volkswagen ne sont pas seulement robustes, elles permettent aussi des temps de charge beaucoup plus rapides. Les conducteurs pourraient voir leur véhicule prêt en quelques minutes au lieu d’attendre des heures pour le recharger. En rendant les véhicules électriques plus accessibles et plus faciles à utiliser, cette avancée changerait l’expérience de l’utilisateur.

De l’avis général, la réduction des temps de charge permet de surmonter l’un des plus grands obstacles auxquels l’industrie de la voiture électrique a été confrontée, un obstacle qui a considérablement entravé l’expansion de cette technologie, du moins telle qu’elle a été envisagée.
Une concurrence féroce et un avenir électrique en pleine évolution

Bien que Volkswagen ait franchi une étape importante avec son prototype de batterie à semi-conducteurs, la concurrence sur le marché des véhicules électriques s’intensifie. En collaboration avec Idemitsu Kosan Co, des constructeurs tels que BYD Co. (Chine) et Toyota recherchent de nouvelles technologies de batteries pour améliorer l’efficacité et les performances de leurs véhicules électriques.

Il est évident que les entreprises occidentales ne sont pas les seules à prendre en charge la révolution des véhicules électriques. Les producteurs chinois, en particulier, ont acquis un avantage grâce à leurs propres inventions, ce qui pourrait mettre en péril la concurrence mondiale. Cependant, Jagdeep Singh, PDG de QuantumScape, a déclaré que l’ensemble de la mise en œuvre de cette technologie est en cours de développement et que, bien que la production commerciale soit attendue dans un avenir proche, la concurrence pour la suprématie sur le marché des véhicules électriques se poursuit.

En conclusion, Volkswagen a dévoilé un nouveau prototype de batterie à l’état solide qui représente une étape majeure dans le développement des véhicules électriques. Cette avancée technologique place l’entreprise dans une position concurrentielle sur le marché et marque un moment passionnant sur la voie de la mobilité durable. Cependant, la concurrence intense et la transformation rapide du marché des véhicules électriques suggèrent que la véritable bataille est encore à venir, et seul l’avenir déterminera si Volkswagen peut maintenir sa position de leader dans cette révolution rapide.

Aidez Le French Style by Céline à se faire connaître

Jeune média indépendant, Le French Style by Céline compte sur votre soutien pour accroître sa visibilité. Contribuez en nous ajoutant à vos favoris sur Google Actualités

Nous suivre sur Google Actualités

Antoine
Antoine
Antoine Laforge, né en 1988 à Marseille, a toujours été fasciné par les automobiles et les jeux vidéo Dès son plus jeune âge, il passait des heures à admirer les voitures, rêvant de devenir pilote ou ingénieur automobile. Après avoir obtenu son baccalauréat scientifique, Antoine a poursuivi ses études en ingénierie mécanique à l'Université de Lyon.

En rapport

Toyota ouvre les yeux à l’ensemble du secteur : l’avenir n’est pas aux voitures électriques, mais à l’hydrogène

Le changement est inévitable dans l'industrie automobile. Les jours...

Ce pays va interdire l’importation de voitures à combustion : il ne veut que des voitures électriques

Dans une démarche audacieuse et visionnaire, l'Éthiopie se positionne...

Des voitures électriques à 9 000 euros, la dernière menace de la Chine pour l’industrie européenne

Sur le vaste horizon de l'industrie automobile, la Chine...

Honda se prépare déjà à faire le saut vers l’hydrogène, en attendant, ils opteront pour les hybrides.

Honda se prépare à répondre aux clients intéressés par...

Adieu le plan voiture électrique en Europe, place au diesel et à l’essence, fin de l’illusion électrique ?

Le scepticisme grandit en Europe quant à l'interdiction prévue...

L’Allemagne veut revenir aux voitures à combustion, Volkswagen réagit à la nouvelle préférence des conducteurs

Dans le monde des voitures électriques, la concurrence des...