Dites adieu aux batteries des voitures électriques : cette invention à base d’hydrogène est l’avenir

Le développement d'une pile à hydrogène utilisant de l'argent au lieu du platine. Cette percée, fruit d'une collaboration internationale, promet de rendre les voitures électriques plus abordables et écologiques

À l’approche de 2035, année cible fixée par l’Union européenne et certains États américains pour la fin de la production de véhicules à moteur à combustion, l’industrie automobile se tourne vers des solutions innovantes pour surmonter les défis posés par les véhicules électriques actuels. La majorité de ces véhicules dépendent des batteries au lithium, un composant qui présente des limitations en termes de coût, de disponibilité et d’impact environnemental.

Une percée significative pourrait cependant changer la donne. Une équipe de recherche internationale, incluant le National Accelerator Laboratory du ministère américain de l’énergie, l’université de Stanford, le Toyota Research Institute et le Technion Institute of Technology en Israël, a développé une pile à hydrogène novatrice. Cette technologie, utilisant de l’argent au lieu du platine, promet de réduire considérablement les coûts et d’offrir une alternative viable aux batteries au lithium.

Les piles à combustible traditionnelles fonctionnent par électrolyse, séparant l’hydrogène de l’eau pour générer de l’électricité. Jusqu’à présent, ce processus nécessitait des métaux du groupe du platine (PGM), des éléments onéreux qui augmentaient significativement le coût de production. La nouvelle pile à hydrogène, cependant, remplace une grande partie du PGM par une feuille d’argent enrichie d’un faible pourcentage de palladium, appliquée sur une électrode de carbone. Ce catalyseur innovant s’est révélé extrêmement stable et efficace, ouvrant la voie à une réduction des coûts de production.

Cette avancée pourrait non seulement rendre les véhicules électriques plus accessibles mais aussi offrir une alternative durable aux batteries au lithium, dont l’extraction a un impact environnemental notable. Les résultats de cette recherche, publiés dans la revue scientifique Nature, indiquent que cette technologie pourrait être aisément adoptée par d’autres fabricants.

Toyota, déjà pionnière avec son modèle Mirai (qui signifie “futur” en japonais), envisage d’intégrer cette nouvelle technologie dans ses futurs modèles de voitures à pile à hydrogène. Cette innovation représente un pas en avant significatif vers une mobilité plus durable et pourrait bien redéfinir l’avenir des véhicules électriques.

Aidez Le French Style by Céline à se faire connaître

Jeune média indépendant, Le French Style by Céline compte sur votre soutien pour accroître sa visibilité. Contribuez en nous ajoutant à vos favoris sur Google Actualités

Nous suivre sur Google Actualités

Antoine
Antoine
Antoine Laforge, né en 1988 à Marseille, a toujours été fasciné par les automobiles et les jeux vidéo Dès son plus jeune âge, il passait des heures à admirer les voitures, rêvant de devenir pilote ou ingénieur automobile. Après avoir obtenu son baccalauréat scientifique, Antoine a poursuivi ses études en ingénierie mécanique à l'Université de Lyon.

En rapport

Essai de la BMW iX5 Hydrogen : l’avenir des voitures à pile à combustible ?

Imaginez que vous êtes en 2008, ou en 2009....

Les moteurs à hydrogène ont été inventées par un Espagnol dans les années 1970. Aujourd’hui, ils pourraient être l’avenir de l’industrie automobile

Aujourd'hui, plusieurs constructeurs automobiles et sociétés énergétiques investissent dans...

Toyota met un terme aux adieux aux voitures diesel. Elle a un plan pour sauver les voitures à combustion

Toyota, comme la plupart des grands constructeurs automobiles, investit...

L’hydrogène noir pourrait être la pire idée de tous les temps : l’invention qui vient de se retourner contre nous

Dans un monde en quête incessante de solutions énergétiques...

La première voiture végétale de l’histoire est espagnole : vous la verrez dans les villes pour un service public

L'Espagne avec son engagement pour des matériaux biosourcés et...