Adieu aux mécaniciens. Ils sont condamnés et c’est à cette date que les ateliers disparaîtront

La montée des véhicules électriques menace l'existence des garages indépendants, avec des prévisions alarmantes de fermetures massives et un impact significatif sur les coûts de réparation pour les consommateurs.

Tout semble indiquer que, dans les prochaines années, les véhicules électriques domineront complètement le marché, ce qui, dans la pratique, représente un grand défi pour les garages indépendants et pourrait même signifier la fermeture de nombreuses entreprises.

Sur la base des informations disponibles à ce jour, de la croissance du marché des véhicules électriques et des projections globales, les mécaniciens traditionnels pourraient être menacés d’extinction à un moment crucial pour l’industrie automobile. En fait, de nombreux ateliers ferment actuellement en raison de la dépendance croissante à l’égard des véhicules électriques en termes d’entretien et de réparation, ainsi que des difficultés rencontrées par les ateliers indépendants pour rester dans la course.

Le Paradoxe des voitures électriques : une valeur qui s’effondre en trois ans

Défis pour les ateliers indépendants

À cet égard, les statistiques actuelles laissent présager un avenir défavorable pour les garages. Le déclin de leur activité commence avec l’interdiction de la vente de voitures à moteur à combustion. Les experts britanniques estiment que la décision du gouvernement britannique de mettre fin à la vente de nouveaux véhicules à moteur à combustion en 2030, soit cinq ans plus tôt qu’en Europe, accélérera ce processus.

Dans la pratique, cette situation présente des défis supplémentaires, comme la capacité des ateliers à s’adapter aux véhicules électriques, alors que l’on estime que seul un mécanicien sur cinq dans des pays comme le Royaume-Uni est réellement formé pour répondre aux exigences d’une voiture électrique. Dans un secteur qui nécessite une évolution constante, le manque de formation adéquate devient le principal obstacle pour de nombreux mécaniciens et donc pour les ateliers.

Les ateliers indépendants sont confrontés à d’autres défis que l’adaptation aux véhicules électriques. D’une part, ils reprochent aux marques leur manque de transparence, ce qui rend difficile l’accès aux ressources nécessaires pour des réparations spécifiques. D’autre part, ces entreprises sont soumises à une forte pression financière en raison des coûts élevés du matériel nécessaire.

En termes de coûts, le personnel doit être modernisé et mis à niveau, et on estime que ce processus nécessite un investissement d’environ 8 000 livres sterling par employé. À cet égard, de nombreux ateliers de carrosserie ont du mal à supporter le poids financier de ces dépenses, auxquelles s’ajoute la nécessité d’adapter les installations. Par conséquent, tous les ateliers de carrosserie ne peuvent pas suivre ce rythme, car la voie de la survie exige des investissements importants.

Rien ne peut arrêter l’hydrogène. Le nouveau véhicule qu’ils ont créé va bouleverser l’écosystème actuel

Conséquences pour les utilisateurs et pour le secteur

Dans ce contexte, les experts préviennent que les utilisateurs seront également touchés. Bien que les véhicules électriques nécessitent moins d’entretien que les véhicules à essence ou diesel, les réparations en cas de panne sont nettement plus coûteuses. En outre, le manque d’ateliers indépendants réduit le choix des automobilistes, ce qui pourrait entraîner une hausse des prix pour toutes les parties concernées, y compris l’utilisateur final.

Au cours des six prochaines années, le secteur devrait subir une perte importante de concurrence, avec la disparition d’au moins la moitié des garages. La diminution des options d’entretien des marques pourrait également entraîner une augmentation généralisée des prix. Comme nous l’avons mentionné plus haut, la victime ultime de ce changement dans l’industrie sera l’utilisateur.

Il semble que la disparition progressive des garages soit inévitable en raison de l’adoption rapide des véhicules électriques et des problèmes structurels qui affectent le secteur. L’arrivée d’une nouvelle ère dans l’entretien automobile exige une adaptation urgente des ateliers traditionnels. L’industrie automobile et les propriétaires de véhicules sont confrontés à un changement radical dans la manière d’aborder les réparations et l’entretien. Ce changement aura sans aucun doute un impact significatif dans les années à venir.

Aidez Le French Style by Céline à se faire connaître

Jeune média indépendant, Le French Style by Céline compte sur votre soutien pour accroître sa visibilité. Contribuez en nous ajoutant à vos favoris sur Google Actualités

Nous suivre sur Google Actualités

Antoine
Antoine
Antoine Laforge, né en 1988 à Marseille, a toujours été fasciné par les automobiles et les jeux vidéo Dès son plus jeune âge, il passait des heures à admirer les voitures, rêvant de devenir pilote ou ingénieur automobile. Après avoir obtenu son baccalauréat scientifique, Antoine a poursuivi ses études en ingénierie mécanique à l'Université de Lyon.

En rapport

Essai de la BMW iX5 Hydrogen : l’avenir des voitures à pile à combustible ?

Imaginez que vous êtes en 2008, ou en 2009....

Les moteurs à hydrogène ont été inventées par un Espagnol dans les années 1970. Aujourd’hui, ils pourraient être l’avenir de l’industrie automobile

Aujourd'hui, plusieurs constructeurs automobiles et sociétés énergétiques investissent dans...

Toyota met un terme aux adieux aux voitures diesel. Elle a un plan pour sauver les voitures à combustion

Toyota, comme la plupart des grands constructeurs automobiles, investit...

L’hydrogène noir pourrait être la pire idée de tous les temps : l’invention qui vient de se retourner contre nous

Dans un monde en quête incessante de solutions énergétiques...