AccueilActualitésVolkswagen prévoit un ralentissement de la croissance des ventes de voitures en...

Volkswagen prévoit un ralentissement de la croissance des ventes de voitures en 2024 en raison de la guerre des prix

L'arrivée de nouveaux concurrents sur le marché européen et la guerre des prix pour augmenter les ventes de voitures électriques ont conduit le groupe Volkswagen à prévoir un ralentissement de la croissance des opérations commerciales en 2024.

Le chiffre d’affaires devrait augmenter de 5 % cette année, soit moins qu’en 2023. Une situation qui reflète des perspectives économiques affaiblies, une rivalité accrue et des coûts plus élevés. Toutefois, le constructeur automobile allemand exclut que la réduction de la demande affecte les chiffres de l’entreprise grâce à la baisse des coûts.

L’entreprise a déclaré qu’elle s’attendait à ce que le chiffre d’affaires augmente de 5 % cette année, après avoir enregistré une hausse de 15 % au cours de la même période l’année dernière. Cependant, le groupe Volkswagen prévoit d’augmenter sa marge d’exploitation entre 7 % et 7,5 % d’ici 2024.

Le directeur financier du groupe Volkswagen, Arno Antlitz, a noté que le marché est soumis à des “perspectives économiques atténuées” pour la demande et à une “concurrence intense” due à l’arrivée de nouvelles marques chinoises aux prix plus compétitifs. Toutefois, il a insisté sur le fait que l’entreprise était confiante dans la poursuite de la croissance pour l’ensemble de l’année, bien que de manière plus modérée.

Les constructeurs automobiles européens se sont nourris d’une demande refoulée à la suite des retombées de la crise de la logistique des semi-conducteurs, qui a provoqué un choc de l’offre sur le marché pour la première fois dans l’histoire, avec plus de demandes que de voitures disponibles à la vente. En 2024, l’industrie s’attend à ce que le coût élevé de la vie et du financement – malgré la baisse des taux d’intérêt – affecte la consommation des ménages cette année.

Google Maps innove : Découvrez les entrées des bâtiments comme jamais auparavant !

Ventes du groupe Volkswagen

Le groupe Volkswagen a affiché une augmentation de 15% du chiffre d’affaires de l’entreprise en 2023, à 322,3 milliards d’euros, grâce à un dernier trimestre solide, une augmentation des livraisons dans les sites clés, un meilleur mix produit et des effets positifs sur les prix, tout en visant une croissance de 5% du chiffre d’affaires pour l’exercice 2024.

Le constructeur automobile a souligné le renforcement des livraisons sur les marchés clés tels que l’Europe (+20%), l’Amérique du Nord (+18%) et la Chine, avec une croissance de 2% “malgré un environnement de marché difficile”. En outre, les livraisons de véhicules électriques à batterie (BEV) ont augmenté de 35 % en 2023 pour atteindre 771 000 unités, augmentant sur l’année à une part de 8,3 % des ventes totales du groupe.

Même si les résultats financiers détaillés seront présentés le 13 mars, Volkswagen a enregistré un bénéfice d’exploitation de 22,576 milliards d’euros, soit 2,1 % de plus qu’il y a un an, tandis que la marge d’exploitation était de 7 %, inférieure à celle de l’année précédente (7,9 %).

Plus précisément, la trésorerie nette de la division automobile à la fin de l’année s’élevait à 40,289 milliards d’euros, soit 6,3 % de moins que les 43,015 milliards d’euros de l’année précédente. Le Directoire et le Conseil de Surveillance proposent donc un dividende de 9 euros par action ordinaire et de 9,06 euros par action préférentielle, soit une augmentation de 0,3 euro par action ordinaire et préférentielle, avec un taux de distribution correspondant de 28 %, inférieur aux attentes du groupe qui était de 30 %.

Subventions accrues pour les véhicules à hydrogène : La nouvelle stratégie de l’UE pour concurrencer les électriques

Perspectives

Pour l’année en cours, le Groupe Volkswagen s’attend à ce que le chiffre d’affaires augmente de 5%, soutenu par des effets positifs tels que le lancement de nouveaux produits. En outre, il s’attend à un rendement opérationnel des ventes compris entre 7 % et 7,5 %, à un flux de trésorerie net compris entre 4,5 et 6,5 milliards d’euros et à des liquidités nettes comprises entre 39 et 41 milliards d’euros.

Des chiffres pour lesquels l’entreprise allemande a lancé un ambitieux plan d’économies dans le but d’augmenter ses marges et de rattraper ses concurrents tels que le groupe Stellantis. Cet effort est d’autant plus urgent avec le ralentissement de la croissance des ventes de voitures électriques et la concurrence des modèles chinois moins chers.

Aidez Le French Style by Céline à se faire connaître

Jeune média indépendant, Le French Style by Céline compte sur votre soutien pour accroître sa visibilité. Contribuez en nous ajoutant à vos favoris sur Google Actualités

Nous suivre sur Google Actualités

Manon Rocher
Manon Rocherhttps://celinepina.fr
Manon possède une solide expérience dans le domaine de la mode et a travaillé pour de nombreux médias de renom. Manon est passionnée par l'écriture et la mode depuis son plus jeune âge, ce qui l'a poussée à poursuivre une carrière dans ce domaine. Elle est connue pour son style d'écriture précis et informatif, ainsi que pour son approche créative. Elle est constamment à l'affût des dernières tendances et des innovations dans l'industrie, et elle est toujours prête à partager ses connaissances avec son public.

Top Infos

Coups de cœur