AccueilAuto MotoRenault rejoint Toyota pour sauver les voitures à combustion. Ils vont inventer...

Renault rejoint Toyota pour sauver les voitures à combustion. Ils vont inventer un nouveau type de moteur

Contre toute attente, et malgré tous les signes indiquant que l'avenir de l'industrie automobile ne passe pas par les moteurs à essence et diesel, certaines entreprises continuent de parier sur cette technologie et développent même de nouveaux moteurs utilisant des combustibles fossiles.

C’est le cas de Horse, une entreprise du groupe Renault à laquelle participe également l’entreprise chinoise Geely, principal constructeur et fournisseur de moteurs et de boîtes de vitesses de Renault. Horse s’est associé au groupe italien Dumarey Automotive pour développer un nouveau moteur diesel quatre cylindres de deux litres. L’objectif est que ce moteur soit conforme à toutes les réglementations environnementales européennes pour ce type de moteur.

Horse et Dumarey : un partenariat stratégique pour relancer les moteurs à combustion

Horse est constitué de l’ancienne division des moteurs thermiques du groupe Renault, avec plus de 9 000 salariés dans 8 usines, qui s’est associée à Geely, entreprise chinoise de 10 000 salariés et 14 usines dans le monde. Ensemble, sous la marque Horse, ils ont la capacité de produire jusqu’à 5 millions de moteurs et de boîtes de vitesses par an.

Horse associe désormais son expertise dans la production de moteurs à essence et diesel à l’expertise reconnue de Dumarey dans les systèmes de propulsion avancés et le développement de technologies à faibles émissions. Ils annoncent qu’ils produiront un moteur diesel de 2 litres, quatre cylindres, à transmission manuelle, qui répondra aux normes Euro 6 pour les voitures à propulsion arrière et Euro 7 pour les véhicules à propulsion avant.

Ce moteur sera le “fleuron de Horse”, une entreprise qui, tout en ayant Renault comme principal client, fournit également des moteurs pour des marques telles que Dacia, Nissan et Mitsubishi.

Du moteur diesel au moteur à hydrogène : l’avenir ne se limite pas aux voitures électriques

L’accord entre Horse et Dumarey pourrait donner un nouvel élan à une technologie considérée comme en voie d’extinction, du moins en Europe. Surtout si l’on considère que les voitures à moteur à essence ou diesel ne seront plus vendues à partir de 2035. Alors pourquoi s’obstiner à fabriquer de nouveaux moteurs à combustion ? Parce que, comme le dit le PDG de Horse, “il n’y a pas de solution unique pour un avenir durable”.

En 2023, la croissance des ventes de voitures électriques, tout en continuant à augmenter, n’a pas atteint les chiffres escomptés, et il semble y avoir une stagnation des ventes. Les raisons peuvent être en partie dues aux prix élevés de ces voitures par rapport aux véhicules à moteur à combustion, qui continuent d’être produits dans le monde entier.
Quelques pistes de réflexion

D’un autre côté, certains éléments laissent penser que cette technologie pourrait survivre jusqu’en 2035, grâce au développement de moteurs à combustion de plus en plus efficaces et à faible taux d’émissions, à l’utilisation de carburants synthétiques et de biocarburants. Mais aussi et surtout grâce au développement des moteurs à combustion à hydrogène, une technologie que Horse et Dumarey souhaitent développer ensemble.

Pierpaolo Antonioli, directeur de la technologie du groupe Dumarey, a déclaré : “Face à la transition énergétique et à l’allongement du cycle de vie des produits, nous devons trouver des solutions innovantes qui combinent de manière transparente l’efficacité de la technologie des moteurs à combustion interne et la durabilité de la décarbonisation. La collaboration entre les entreprises est essentielle pour atteindre cet objectif, car elle permet le partage des connaissances, la réduction des coûts et l’accélération de l’innovation”.

Ce nouveau moteur diesel quatre cylindres de 2,0 litres est une étape importante dans cette direction et un excellent premier résultat de la collaboration entre Horse et Dumarey.

Aidez Le French Style by Céline à se faire connaître

Jeune média indépendant, Le French Style by Céline compte sur votre soutien pour accroître sa visibilité. Contribuez en nous ajoutant à vos favoris sur Google Actualités

Nous suivre sur Google Actualités

Antoine
Antoine
Antoine Laforge, né en 1988 à Marseille, a toujours été fasciné par les automobiles et les jeux vidéo Dès son plus jeune âge, il passait des heures à admirer les voitures, rêvant de devenir pilote ou ingénieur automobile. Après avoir obtenu son baccalauréat scientifique, Antoine a poursuivi ses études en ingénierie mécanique à l'Université de Lyon.

Top Infos

Coups de cœur