Nouvelle percée des moteurs à hydrogène, ce n’est pas une voiture, mais ce véhicule peut sauver les voitures à combustion

Bien que les voitures électriques constituent l'option la plus solide, le moteur à combustion alimenté par des carburants renouvelables progresse de manière intéressante.

Le moteur à combustion a ses fidèles qui cherchent une solution pour réduire les émissions de carbone. L’année 2035 marque l’échéance de la percée, car l’UE a stipulé que seules les voitures à zéro émission de C02 pourront être vendues d’ici là.

Comme le dit le dicton populaire, “la preuve du pudding, c’est qu’on le mange”. L’idée de Yamaha est de démontrer que le moteur conventionnel est toujours pertinent dans le contexte de la durabilité écologique. Le Yamaha Drive H2 est une nouvelle preuve de l’industrie japonaise que le moteur à combustion respectueux de l’environnement est possible et qu’il est maintenant prêt.

Qu’est-ce que le Yamaha Drive H2 ?

Ce n'est pas une voiture, mais ce véhicule peut sauver les voitures à combustion

Le Drive H2 est une voiturette de golf, ce n’est donc pas une voiture. Il a été développé sur la base du chariot Drive 2 Concierge 4, vendu par Yamaha Golf-Car Company. La grande différence réside dans le système de propulsion.

C’est précisément dans le système de moteur qui l’entraîne que réside la nouveauté. Les fabricants annoncent qu’il s’agit du premier chariot de golf au monde à être propulsé par un moteur à combustion interne à hydrogène.

L’hydrogène est stocké dans deux réservoirs intégrés au chariot. Chacun contient 25 litres de carburant. L’un est situé derrière le dossier de l’utilisateur. L’autre se trouve sous le siège.

Le Dirve H2 a été dévoilé à l’occasion du PGA Show, le plus grand salon professionnel du golf aux États-Unis, à Orlando.

La technologie des moteurs à combustion d’hydrogène progresse dans le monde entier

La technologie de combustion à l’hydrogène n’est pas nouvelle pour Yamaha, qui s’engage à maintenir la combustion interne en changeant de carburant. En 2023, le président de la société a réitéré l’engagement de l’entreprise à explorer le développement de l’hydrogène en tant que source de carburant alternative viable. Avant la Drive 2, elle avait déjà expérimenté des générateurs et d’autres véhicules à hydrogène, sans émission de carbone.

La Corolla H2 Concept, à laquelle Yamaha a contribué, a été la première voiture à hydrogène liquide à courir sur le Fuji International Speedway.

Le ROV YXZ1000R est un autre maillon de la chaîne. Il s’agit d’un véhicule tout-terrain de loisir Yamaha équipé d’un moteur à combustion interne alimenté à l’hydrogène. Il conserve les avantages d’un moteur à combustion, mais sans aucune émission.

Toyota s’efforce également de faire progresser la technologie de combustion de l’hydrogène. La célèbre marque japonaise a testé des prototypes de voitures de course dont le moteur à combustion a été adapté pour fonctionner à l’hydrogène.

De son côté, l’entreprise autrichienne AVL Racetech a récemment dévoilé un moteur 2.0 turbocompressé fonctionnant à l’hydrogène. Ce moteur est encore en cours de développement, mais ses caractéristiques plaisent à ses créateurs. C’est un bon pronostic pour les moteurs à combustion dans les voitures de sport.

Pourquoi Yamaha mise-t-elle sur la combustion de l’hydrogène ?

Yamaha estime que l’hydrogène est une source d’énergie qui permettra d’atteindre la neutralité carbone souhaitée.

Dans le contexte mondial, le Japon et l’Allemagne sont les deux pays où l’industrie automobile représente un pourcentage important de leur économie. Dans le cas du Japon, 5,5 millions de personnes sont employées dans ce secteur. Il s’agit de l’industrie la plus importante pour ce pays.

Le maintien de cette industrie est indispensable pour soutenir l’économie. Il est donc nécessaire de s’adapter à l’époque, qui s’oriente actuellement vers la décarbonisation.

Le Drive H2 est une nouvelle preuve que des progrès peuvent être réalisés sur la voie de l’hydrogène. Yamaha estime qu’il est important de maîtriser la technologie et que le défi consiste à la rendre techniquement et économiquement réalisable.

Aidez Le French Style by Céline à se faire connaître

Jeune média indépendant, Le French Style by Céline compte sur votre soutien pour accroître sa visibilité. Contribuez en nous ajoutant à vos favoris sur Google Actualités

Nous suivre sur Google Actualités

Antoine
Antoine
Antoine Laforge, né en 1988 à Marseille, a toujours été fasciné par les automobiles et les jeux vidéo Dès son plus jeune âge, il passait des heures à admirer les voitures, rêvant de devenir pilote ou ingénieur automobile. Après avoir obtenu son baccalauréat scientifique, Antoine a poursuivi ses études en ingénierie mécanique à l'Université de Lyon.

En rapport

Essai de la BMW iX5 Hydrogen : l’avenir des voitures à pile à combustible ?

Imaginez que vous êtes en 2008, ou en 2009....

Les moteurs à hydrogène ont été inventées par un Espagnol dans les années 1970. Aujourd’hui, ils pourraient être l’avenir de l’industrie automobile

Aujourd'hui, plusieurs constructeurs automobiles et sociétés énergétiques investissent dans...

Toyota met un terme aux adieux aux voitures diesel. Elle a un plan pour sauver les voitures à combustion

Toyota, comme la plupart des grands constructeurs automobiles, investit...

L’hydrogène noir pourrait être la pire idée de tous les temps : l’invention qui vient de se retourner contre nous

Dans un monde en quête incessante de solutions énergétiques...