AccueilActualitésL’Europe réfléchit à l’opportunité de revenir au diesel et à l’essence. ...

L’Europe réfléchit à l’opportunité de revenir au diesel et à l’essence. Ils vont changer la date d’interdiction

Alors que l'UE prévoyait l'élimination des voitures essence et diesel d'ici 2035, des obstacles surgissent, laissant place à une incertitude quant à l'avenir. Les avancées dans les carburants synthétiques et les résistances politiques pourraient bouleverser les plans de décarbonisation, remettant en question la faisabilité de l'interdiction totale. Avec des élections en vue et des voix discordantes, le sort des véhicules à combustion demeure en suspens.

Depuis la fin de la deuxième décennie du XXIe siècle, le sort des véhicules à moteur essence et diesel, du moins dans les zones de l’Union européenne, semble écrit et programmé. Les véhicules dotés de cette technologie, qui ont dominé tout le XXe siècle, sont entrés dans un processus d’extinction qui s’accentuera en 2035 et qui devrait être définitif en 2050. Il existe déjà des espaces urbains où ils ne peuvent pas circuler, et leurs successeurs, les voitures électriques et la technologie à hydrogène, sont déjà parmi nous.

Cependant, les progrès sur le marché des voitures zéro émission n’ont pas été aussi rapides que prévu et des changements ont été annoncés dans le projet de l’Union européenne qui pourraient prolonger la durée de vie des voitures équipées de moteurs à combustion, comme l’utilisation de carburants synthétiques, fabriqués avec ressources et technologies écologiquement durables. A cela il faut ajouter que la décision d’abandonner définitivement les combustibles fossiles ne fait pas totalement l’unanimité, et il existe encore une résistance notable au sein de l’UEce qui pourrait entraîner une modification de la date d’interdiction.

Une décision en retrait

La décision prise par l’UE d’interdire la vente de voitures à essence et diesel à partir de 2035, et de les supprimer définitivement des rues et routes européennes à partir de 2050, n’est pas si facile à mettre en œuvre. Surtout en raison du nombre de voitures dotées de cette technologie qui sont actuellement en circulation et qui devraient être remplacées par des voitures électriques ou d’autres technologies zéro émission. Rien qu’en Espagne, il existe 25 millions de véhicules équipés d’un moteur à combustion, dont 13 millions sont diesel.

La décision d’interdire la commercialisation, à partir de 2035, de véhicules à moteur à combustion, y compris les véhicules hybrides, dans l’espace communautaire, a été prise en 2021. Cette mesure prévoyait qu’à partir de cette date, seules les voitures électriques seraient vendues. Cependant, L’année suivante, l’accord a été modifié sous la pression de deux pays, l’Allemagne et l’Italie, qui a réussi à inclure également les voitures à moteur à combustion utilisant des carburants alternatifs. C’est le cas des carburants synthétiques fabriqués à partir d’une technologie zéro émission ou en recyclant des déchets organiques (comme le nouveau carburant commercialisé par Repsol).

Il est également préoccupant de constater que le marché des voitures électriques n’a pas connu une croissance en Europe comme prévu.. En ce sens, il reste encore beaucoup à faire en termes d’infrastructures et de logistique pour que les véhicules électriques et ceux utilisant la technologie à hydrogène puissent voyager sans problème dans les années à venir.

Est-il possible que la décision d’éliminer définitivement les voitures à essence et diesel soit annulée ?

L’année 2024 pourrait être une date clé pour décider si la date de 2035 comme début de l’interdiction définitive des véhicules à essence et diesel sera maintenue ou si elle pourrait être avancée. C’est une année électorale dans l’UE et certaines forces politiques s’opposent aux interdictions environnementales qui pourraient affecter les travailleurs et l’industrie automobile européenne. C’est le cas du Parti populaire européen (PPE), qui bénéficie d’une forte représentation au Parlement européen. et qu’il a exprimé son « rejet de la politique d’interdictions, comme celle des moteurs à combustion interne ».

Un autre signe indiquant que la date d’interdiction pourrait être reportée a été donné par de hauts représentants de l’industrie automobile, comme Lutz Meschke, chef du département financier de Porsche, qui estime que Peut-être qu’en 2035 il n’y aura pas de conditions pour interdire complètement la commercialisation des voitures à combustion.

Cela ne doit pas être interprété comme un renoncement définitif à cette date, ni à la décision d’abandonner la technologie des véhicules à essence et diesel. En fait, le principal Les constructeurs automobiles, comme Stellantis, Volkswagen et Renault, ont réaffirmé leur intention de commercialiser uniquement des voitures électriques à partir de 2035.

Aidez Le French Style by Céline à se faire connaître

Jeune média indépendant, Le French Style by Céline compte sur votre soutien pour accroître sa visibilité. Contribuez en nous ajoutant à vos favoris sur Google Actualités

Nous suivre sur Google Actualités

Clémence Dubeau
Clémence Dubeau
Rédactrice passionnée par la mode et la beauté, Clémence a même créé son propre blog pour partager sa passion avec un large public. Sur notre magazine, elle propose des conseils, des astuces et des tendances dans ces deux domaines. Clémence est connue pour son approche authentique et honnête de la beauté et de la mode, et pour son expertise en matière de produits et de marques. Elle est également appréciée pour sa créativité dans la présentation de contenu et son souci du détail. Grâce à ses articles intéressants et inspirants, Clémence a su se faire une place de choix dans l'univers de la beauté et de la mode en ligne.

Top Infos

Coups de cœur