Les fermes robotisées font sensation au CES de Las Vegas

L'agriculture hautement mécanisée et autonome revendique sa place d'espace d'innovation parmi les technologies les plus avancées.

L’édition 2024 du CES, qui se définit comme le plus grand rassemblement numérique de la planète, accorde une attention particulière à l’agriculture et à l’élevage. Cet événement, qui se tient la deuxième semaine de janvier à Las Vegas (États-Unis), est promu par la Consumer Technology Association, d’où son nom, et a rassemblé plus de 130 000 participants et 4 000 exposants.

Armés d’un smartphone dans le monde de plus en plus connecté d’aujourd’hui, les agriculteurs peuvent surveiller à distance la santé de leurs champs, le niveau de nourriture dans leurs silos ou même le vieillissement du vin dans les barriques.

À l’occasion du grand salon de l’électronique CES de Las Vegas, qui s’achève dimanche, des start-up et des géants de l’agro-industrie exposent ces outils de pointe, qui aident les agriculteurs à collecter et à analyser des données et à améliorer leur prise de décision.

L'agriculture hautement mécanisée et autonome revendique sa place d'espace d'innovation parmi les technologies les plus avancées.

Depuis deux ans et demi, Iron Ox s’efforce de perfectionner ses robots agricoles pour entretenir ses fermes d’intérieur. Après avoir testé ses systèmes à petite échelle, l’entreprise ouvre sa première ferme de production entièrement autonome et prévoit de commencer à vendre ses produits prochainement.

Gaspillage à la monnaie de Paris : des millions de pièces détruites!

La ferme cultive actuellement un certain nombre de légumes verts à feuilles, dont la romaine, le chou frisé et le chou vert, ainsi que du basilic, de la coriandre et de la ciboulette. Les robots qui s’occupent de ces plantes sont Angus, une machine de 1 000 livres capable de soulever et de déplacer les grandes boîtes hydroponiques dans lesquelles poussent les produits, et le bras robotisé d’Iron Ox qui récolte les produits.

Comme me l’a expliqué Brandon Alexander, cofondateur et PDG d’Iron Ox, l’installation actuelle peut produire environ 26 000 plantes par an et équivaut à une ferme en plein air d’un hectare – bien que celle-ci soit évidemment à l’intérieur et beaucoup plus dense.

M. Alexander et son cofondateur Jon Binney ont décidé de se lancer dans l’agriculture d’intérieur après avoir travaillé dans un certain nombre d’autres entreprises de robotique – pour M. Alexander, cela inclut un passage chez Google X – où l’accent était souvent mis sur la mise au point de technologies géniales et non sur la manière dont ces robots pouvaient être utilisés. “Nous avions vu beaucoup de nouveautés dans le domaine de la robotique et nous voulions éviter cela”, m’a-t-il dit. Bien que l’équipe fondatrice ait envisagé de se lancer dans la logistique des entrepôts ou dans les drones, elle a finalement opté pour l’agriculture car, comme le raconte Alexander, elle ne voulait pas seulement créer une bonne entreprise, mais aussi une entreprise qui créerait un bien social.

Aujourd’hui, la majorité des légumes verts à feuilles (le type de produit sur lequel Iron Ox se concentre) aux États-Unis sont cultivés en Californie et en Arizona – en particulier pendant les mois d’hiver, lorsqu’il fait plus froid dans le reste du pays. Cela signifie qu’une laitue romaine vendue sur la côte Est en janvier a souvent parcouru plus de 2 000 miles pour arriver à destination. “C’est la raison pour laquelle nous avons opté pour la culture en intérieur”, explique M. Alexander. “Nous pouvons décentraliser l’exploitation.

En outre, une ferme hydroponique d’intérieur peut atteindre un rendement 30 fois supérieur à celui d’une ferme d’extérieur au cours d’une année, tout en utilisant beaucoup moins d’espace.

Mais pour en arriver au point où Iron Ox peut exploiter une ferme autonome, il a fallu beaucoup de travail et de talents d’ingénieur. Le défi le plus difficile, m’a dit M. Alexander, a été de faire en sorte que le bras robotisé observe les plantes à l’aide de ses caméras stéréo, puis de planifier l’opération de ramassage pour récolter les produits, qui ne sont pas toujours uniformes. Et pour que cette opération se déroule de manière autonome, il faut évidemment qu’elle soit fiable.

Angus, le robot de plus grande taille qui ramasse les palettes de 800 livres dans lesquelles les produits sont cultivés et les amène au bras robotisé, a également mis du temps à se mettre au point. Il ne faut pas déplacer ces palettes trop rapidement, sinon il y aura beaucoup d’eau à éponger.

Les voitures électriques chinoises envahiront l’Europe en 2024 (et ce n’est pas MG et BYD “marques déjà présentes” )

Tout cela, y compris le système qui surveille les plantes, leur croissance, les capteurs qui les surveillent et le système hydroponique, est ensuite contrôlé à partir d’un service basé sur le cloud qui indique aux robots quand il est temps de récolter et quelles sont les opérations à effectuer. Les robots eux-mêmes effectuent ces tâches de manière autonome.

L’équipe a toutefois été quelque peu surprise de constater que l’exploitation d’une ferme d’intérieur uniquement à l’aide d’un éclairage à DEL entraîne toujours des factures d’électricité trop élevées pour que l’opération soit rentable. À l’avenir, Iron Ox mise donc sur des serres plus traditionnelles complétées par un éclairage LED à haut rendement.

Cela signifie que l’équipe ne peut pas construire ces fermes autonomes en pleine ville, car il n’est pas possible d’empiler plusieurs serres les unes sur les autres. Mais comme l’a fait remarquer M. Alexander, même s’il faut être à 20 miles de la ville, c’est toujours bien mieux que d’expédier des produits à un supermarché situé à des milliers de kilomètres.

Comme l’a souligné M. Alexander, l’équipe a passé beaucoup de temps à discuter avec les agriculteurs et les chefs cuisiniers pour déterminer ce dont ils avaient besoin. Il s’est avéré que les agriculteurs se plaignaient surtout de leur incapacité à trouver de la main-d’œuvre. Ce n’est pas une surprise. La pénurie de main-d’œuvre dans le secteur agricole commence à devenir un problème majeur pour les agriculteurs, en particulier dans des États comme la Californie. Quant aux chefs, ce qu’ils recherchent avant tout, c’est la qualité, bien sûr, mais aussi la prévisibilité et la constance de la qualité.

L’objectif est maintenant de commencer à vendre les produits de la première ferme, puis de s’étendre à d’autres sites de plus en plus grands au fil du temps. Iron Ox a désormais les moyens de le faire, puisqu’elle a levé plus de 5 millions de dollars au total, y compris une levée de fonds de 3 millions de dollars annoncée en début d’année.

 

Aidez Le French Style by Céline à se faire connaître

Jeune média indépendant, Le French Style by Céline compte sur votre soutien pour accroître sa visibilité. Contribuez en nous ajoutant à vos favoris sur Google Actualités

Nous suivre sur Google Actualités

Clémence Dubeau
Clémence Dubeau
Rédactrice passionnée par la mode et la beauté, Clémence a même créé son propre blog pour partager sa passion avec un large public. Sur notre magazine, elle propose des conseils, des astuces et des tendances dans ces deux domaines. Clémence est connue pour son approche authentique et honnête de la beauté et de la mode, et pour son expertise en matière de produits et de marques. Elle est également appréciée pour sa créativité dans la présentation de contenu et son souci du détail. Grâce à ses articles intéressants et inspirants, Clémence a su se faire une place de choix dans l'univers de la beauté et de la mode en ligne.

En rapport

Essai de la BMW iX5 Hydrogen : l’avenir des voitures à pile à combustible ?

Imaginez que vous êtes en 2008, ou en 2009....

Les moteurs à hydrogène ont été inventées par un Espagnol dans les années 1970. Aujourd’hui, ils pourraient être l’avenir de l’industrie automobile

Aujourd'hui, plusieurs constructeurs automobiles et sociétés énergétiques investissent dans...

Toyota met un terme aux adieux aux voitures diesel. Elle a un plan pour sauver les voitures à combustion

Toyota, comme la plupart des grands constructeurs automobiles, investit...

L’hydrogène noir pourrait être la pire idée de tous les temps : l’invention qui vient de se retourner contre nous

Dans un monde en quête incessante de solutions énergétiques...