AccueilActualitésLe grand secret d'Akio Toyoda a été révélé, la règle qui explique...

Le grand secret d’Akio Toyoda a été révélé, la règle qui explique pourquoi Toyota n’est pas favorable aux voitures électriques mais vend davantage d’hybrides.

Il y a quelques semaines, le grand patron de Toyota a pris de court l'industrie automobile en faisant des déclarations explosives sur les voitures électriques.

Akio Toyoda, qui n’est pas favorable à l’absence d’émissions pour le plaisir, n’a pas expliqué le raisonnement qui sous-tend son argumentation. La fuite d’un document interne intéressant l’explique, il s’agit de la règle 1:6:90.

Le Parlement européen est revenu sur l’une des décisions les plus controversées de ces dernières années. L’arrivée de la norme Euro 7 en 2030 fait échouer l’imposition de voitures électriques pour le plaisir. La grande majorité des pays n’est pas d’accord avec une mesure obligatoire pour l’ensemble du territoire commun qui ferait disparaître le moteur à combustion traditionnel et interdirait à une grande partie de la population d’acheter une voiture de la même taille et des mêmes performances que celle qu’elle possède actuellement.

La pression des grandes marques européennes n’a pas eu le même effet que les récentes déclarations d’Akio Toyoda. Le grand patron de Toyota a déjà précisé sa position, tout en apportant des solutions basées sur d’autres technologies. Les hybrides sont les propulsions les plus vendues, les MHEV gagnent du terrain en se comportant presque comme des hybrides, et les voitures rechargeables sont en mesure d’assurer la transition vers l’électrique, mais à plus long terme qu’une décennie.

Toyota C-HR
Les hybrides Toyota se vendent d’eux-mêmes, les commerciaux devraient vendre plus de HEV que de PHEV et de véhicules électriques.

Voiture la plus polyvalente de tous les temps : électrique, hydrogène et ce dérivé à l’alcool avec quatre moteurs.

La règle 1:6:90 définit la stratégie de vente de Toyota aujourd’hui.

Cependant, le positionnement du patron de Toyota n’a pas été pleinement expliqué. Bien qu’il soit un expert en la matière, ses propos n’étaient qu’une opinion non étayée de plus. Un document interne de Toyota ayant fait l’objet d’une fuite justifie les propos du patron de Toyota en se basant sur la règle 1:6:90. Un document que la marque a envoyé à ses concessionnaires américains au printemps dernier, dans lequel elle reflète l’importance de vendre plus d’hybrides que d’électriques, encore plus d’auto-rechargeables que de plug-in, qu’elle assimile presque à zéro émission.

Le principal problème pour encourager sa force de vente à vendre plus d’hybrides réside dans la difficulté et le coût d’obtention des matériaux de batterie alors que la demande de ces ressources, qu’il s’agisse de lithium ou de tout autre matériau chimique, augmente de manière substantielle. Plus la demande de véhicules électriques est forte et plus les réserves minérales sont faibles, plus le coût est élevé. C’est la réalité et la règle secrète 1:6:90 signifie que les matériaux nécessaires pour une batterie de voiture électrique peuvent être utilisés pour six véhicules hybrides rechargeables et 90 véhicules hybrides à recharge automatique.
Combien de points de recharge pour les voitures électriques y a-t-il en Espagne ? Nous sommes encore loin des objectifs fixés…
Actualités

Adieu aux hybrides rechargeables ? Pourquoi certaines marques abandonnent cette technologie

Toyota ne souhaite pas vendre la bZ4X aujourd’hui…

Sur la base de cette formule, Toyota a calculé la réduction des émissions de carbone et a conclu que les émissions cumulées des 90 véhicules hybrides sont jusqu’à 37 fois supérieures à celles d’une voiture électrique sur l’ensemble du cycle de vie du véhicule hybride. L’exemple le plus clair est la difficulté qu’éprouve la marque japonaise à convaincre les clients des avantages du bZ4X par rapport au RAV4, parmi d’autres modèles hybrides de sa gamme mondiale qui sont vendus séparément.

Aidez Le French Style by Céline à se faire connaître

Jeune média indépendant, Le French Style by Céline compte sur votre soutien pour accroître sa visibilité. Contribuez en nous ajoutant à vos favoris sur Google Actualités

Nous suivre sur Google Actualités

Antoine
Antoine
Antoine Laforge, né en 1988 à Marseille, a toujours été fasciné par les automobiles et les jeux vidéo Dès son plus jeune âge, il passait des heures à admirer les voitures, rêvant de devenir pilote ou ingénieur automobile. Après avoir obtenu son baccalauréat scientifique, Antoine a poursuivi ses études en ingénierie mécanique à l'Université de Lyon.

Top Infos

Coups de cœur