L’Alpine Alpenglow, hypervoiture de course à hydrogène, fera ses preuves sur le circuit de Spa-Francorchamps

Date:

Alpine démontrera le potentiel de l'hydrogène avec cette hypervoiture de course lors de la journée précédant les 6 Heures de Spa-Francorchamps, dans le cadre du calendrier du Championnat du monde d'endurance.

Les essais mondiaux d’endurance permettront à l’avenir, et ce dans un futur proche, la participation de voitures utilisant de l’hydrogène, que ce soit dans des moteurs à combustion ou avec des systèmes à pile à hydrogène.

En attendant que cela se produise, ce qui a été reporté jusqu’en 2027, les développements des constructeurs prennent forme et ont retrouvé de la popularité avec les récentes informations suggérant que cet élément durable est la voie la plus optimale à suivre en tant que substitut des combustibles fossiles.

Alpine démontrera le potentiel de l'hydrogène avec cette hypervoiture de course

La proposition d’Alpine pour le Championnat du monde d’endurance

Alpine est l’une des marques qui a déjà présenté sa proposition d’hypercar fonctionnant grâce à la combustion de l’élément vert, une voiture qui s’est laissée voir, en statique et en concept, depuis son annonce en 2022.

Voitures électriques : la fin d’un rêve écolo ? La vérité sur les émissions qui pourrait sonner le glas de leur avenir radieux

Elle s’est déjà laissée voir en statique, mais le 10 mai prochain, elle roulera à Spa.

Le véhicule haute performance mesure 5 mètres de long, 2 mètres de large et à peine 1 mètre de haut, avec un design propre à ceux que l’on peut trouver dans la catégorie LMP1 ou Le Mans Prototype 1 du Championnat du monde d’endurance.

La carrosserie, fabriquée à base de fibre de carbone, permet à l’Alpine Alpenglow de peser moins de 1 200 kilos, ce qui signifie qu’il annonce le même poids qu’une petite voiture de sport, comme l’Alpine A110 de la maison française.

Sur le même sujet  Cummins présente un moteur à hydrogène pour véhicules utilitaires lors du salon Intermat Paris

L’utilisation de matériaux aussi légers que possible est particulièrement importante pour une voiture de ce type, dont l’essence monoplace permet d’intégrer de chaque côté du siège les réservoirs d’hydrogène nécessaires pour alimenter le moteur.

Performances et potentiel de l’Alpenglow

Bien que les performances ne soient pas mentionnées, il est dit qu’il sera capable de multiplier par dix l’expérience et le plaisir de conduite, en comparaison avec une voiture à hydrogène de production en série.

L’Alpenglow est né comme une voiture de course et, à ce titre, il dispose de technologies et de solutions venues du monde de la compétition, en particulier des catégories d’endurance, où nous pourrons le voir participer officiellement dans les années à venir.

Ainsi que d’autres utilisant la technologie de pile à combustible à hydrogène, un concept différent de celui utilisé par le prototype d’Alpine, avec une mécanique de combustion qui brûle l’élément vert.

Adieu bonus écologique : la fin des voitures électriques à prix cassés ?

Ce que nous pourrons voir le 10 mai prochain sur le circuit, un jour avant les 6 Heures de Spa-Francorchamps, sera un aperçu de ce qui est à venir dans le monde des courses.

Il faudra être attentif pour voir ce qui a changé par rapport à l’unité qui a pu être vue ces dernières années, bien que la chose la plus notable semble être une adaptation plus aérodynamique de l’avant, en accord avec la voiture avec laquelle le fabricant participe aux essais d’endurance.

Sur le même sujet  Adieu aux moteurs et aux batteries des voitures : l'invention japonaise qui va tout changer

L’habitacle pourrait également être plus “terre à terre”, car le concept de 2022 présentait une apparence trop futuriste et peut-être peu pratique pour la compétition.

Antoine
Antoine
Antoine Laforge, né en 1988 à Marseille, a toujours été fasciné par les automobiles et les jeux vidéo Dès son plus jeune âge, il passait des heures à admirer les voitures, rêvant de devenir pilote ou ingénieur automobile. Après avoir obtenu son baccalauréat scientifique, Antoine a poursuivi ses études en ingénierie mécanique à l'Université de Lyon.

Articles connexes

Polémique en Grèce : limitation de la charge des batteries des voitures électriques sur les ferries

La Grèce a récemment introduit une réglementation limitant la charge des batteries des véhicules électriques sur les ferries,...

Le groupe motopropulseur hybride de BYD, d’une autonomie de 2 000 km, est désormais disponible en avant-première

L'une des voitures qui a suscité le plus d'intérêt ces jours-ci à la une de Hybrids and Electrics...

Microsoft va construire au Kenya un centre de données géothermique d’une valeur d’un milliard de dollars

Découvrez comment microsoft et g42 s'associent pour transformer le paysage technologique de l'afrique de l'est avec une infrastructure...

Ce nouveau radar ultra-performant va devenir le pire cauchemar des conducteurs pressés

La sécurité routière est un enjeu majeur pour les autorités françaises, qui ne cessent d'innover pour lutter contre...