Koloma, société d’exploration d’hydrogène naturel soutenue par Bill Gates, lève près d’un quart de milliard de dollars de fonds privés

L'argent afflue après que l'entreprise de Denver a reçu 900 000 dollars du gouvernement américain pour stimuler artificiellement les gisements d'hydrogène naturel.

La société américaine d’exploration d’hydrogène naturel Koloma, qui a déjà attiré les investissements du milliardaire Bill Gates, a levé près d’un quart de milliard de dollars lors de son deuxième appel de fonds, selon certaines informations.

Koloma, basée à Denver, a levé 245 millions de dollars en financement de série B (le deuxième tour d’investissement pour les start-ups) auprès d’investisseurs tels que le fonds climatique d’Amazon et la branche de capital-risque du géant américain de l’aviation, United Airlines, a rapporté le site web américain Axios.

L’entreprise, qui serait déjà en train d’explorer le Midwest américain à la recherche de gisements naturels de H2, a levé 91 millions de dollars lors de son premier tour de table, auprès de cinq investisseurs, dont Breakthrough Energy, fondé par le milliardaire de Microsoft Bill Gates en 2015.

Cette nouvelle intervient quelques jours après que le laboratoire de Koloma à l’Ohio State University (où Tom Darrah, cofondateur de Koloma, est professeur de sciences de la terre) a reçu un financement de 900 000 dollars dans le cadre du programme de 20 millions de dollars du gouvernement américain visant à améliorer l’exploration et la production d’hydrogène naturel.

Koloma est l’une des dix entreprises à avoir obtenu une subvention dans le cadre du thème G du flux de financement du ministère de l’énergie (DOE), afin de développer une technologie visant à “stimuler la production d’hydrogène à partir de gisements minéraux trouvés dans le sous-sol, notamment en développant notre compréhension des réactions géochimiques produisant de l’hydrogène et de la manière d’améliorer ou de contrôler le taux de production de l’hydrogène”.

Selon le DOE, Koloma Labs développe des “modèles géochimiques et microbiens” afin de comprendre les processus de formation de l’hydrogène dans les systèmes rocheux, dans le but ultime de forcer les gisements minéraux à produire de l’hydrogène qui pourra ensuite être extrait.

“Une combinaison de modèles géochimiques, géomécaniques et de transport des fluides, associée à une étude de la microbiologie naturelle dans les réservoirs d’hydrogène, vise à révéler la faisabilité de la stimulation généralisée de l’hydrogène géologique dans différents systèmes rocheux”, a déclaré le ministère dans la description de son prix.

La société Eden Geopower, basée dans le Massachusetts, a également reçu 900 000 dollars dans le cadre du même flux de financement. Elle a également reçu une deuxième subvention de 500 000 dollars dans le cadre du thème H, afin d’améliorer les méthodes de production d’hydrogène.

L’entreprise souhaite effectuer des tests à Oman, où les gisements minéraux des monts Hajar peuvent produire des fluides riches en hydrogène à extraire (voir l’encadré ci-dessous).

Le Massachusetts Institute of Technology (MIT) a également reçu 1,3 million de dollars pour développer un réacteur alimenté par l’intelligence artificielle afin de modéliser la production d’hydrogène stimulée.

“Les lauréats travailleront à l’amélioration des méthodes de transport souterrain et de confinement technique, à la surveillance et/ou à la modélisation des réservoirs pendant la production et l’extraction, ainsi qu’à l’évaluation des risques liés à l’exploitation des réservoirs d’hydrogène”, a déclaré le ministère de l’énergie.

Le Sustainable Flight Fund de United Airlines Ventures (UAV), lancé l’année dernière dans le but d’investir dans les carburants aéronautiques durables (SAF), a été capitalisé à hauteur de 200 millions de dollars par la compagnie aérienne et de 450 000 dollars supplémentaires par ses clients.

Le fonds UAV est un investisseur dans la start-up Electric Hydrogen, spécialisée dans les électrolyseurs et également soutenue par Breakthrough Energy.

Hydrogen Insight a contacté Koloma pour obtenir de plus amples informations, mais la société n’avait pas répondu au moment de la publication.

Aidez Le French Style by Céline à se faire connaître

Jeune média indépendant, Le French Style by Céline compte sur votre soutien pour accroître sa visibilité. Contribuez en nous ajoutant à vos favoris sur Google Actualités

Nous suivre sur Google Actualités

Manon Rocher
Manon Rocherhttps://celinepina.fr
Manon possède une solide expérience dans le domaine de la mode et a travaillé pour de nombreux médias de renom. Manon est passionnée par l'écriture et la mode depuis son plus jeune âge, ce qui l'a poussée à poursuivre une carrière dans ce domaine. Elle est connue pour son style d'écriture précis et informatif, ainsi que pour son approche créative. Elle est constamment à l'affût des dernières tendances et des innovations dans l'industrie, et elle est toujours prête à partager ses connaissances avec son public.

En rapport

Essai de la BMW iX5 Hydrogen : l’avenir des voitures à pile à combustible ?

Imaginez que vous êtes en 2008, ou en 2009....

Les moteurs à hydrogène ont été inventées par un Espagnol dans les années 1970. Aujourd’hui, ils pourraient être l’avenir de l’industrie automobile

Aujourd'hui, plusieurs constructeurs automobiles et sociétés énergétiques investissent dans...

Toyota met un terme aux adieux aux voitures diesel. Elle a un plan pour sauver les voitures à combustion

Toyota, comme la plupart des grands constructeurs automobiles, investit...

L’hydrogène noir pourrait être la pire idée de tous les temps : l’invention qui vient de se retourner contre nous

Dans un monde en quête incessante de solutions énergétiques...