AccueilActualitésApple Car : les raisons de l'échec du projet se précisent

Apple Car : les raisons de l’échec du projet se précisent

Apple a envisagé deux options pour le développement de sa première voiture et a opté pour la plus ambitieuse afin de tenter de concurrencer Tesla.

Le projet d’Apple Car, annulé après 10 ans pour diverses raisons, était “voué” à l’échec en raison des grandes ambitions de l’entreprise. C’est du moins ce que suggère Mark Gurman de Bloomberg qui, dans sa dernière lettre d’information, révèle qu’Apple a lancé ce projet dans le but de concurrencer Tesla et d’augmenter ses revenus d’une manière totalement différente de celle utilisée pour le développement du reste de ses produits.

Selon le média susmentionné, Apple a envisagé deux possibilités lors du lancement du projet Apple Car. D’une part, elle a opté pour un véhicule électrique dont les caractéristiques correspondraient à celles des voitures de Tesla, y compris un système de conduite autonome qui ne serait disponible que sur certaines routes. D’autre part, un modèle entièrement autonome, où le conducteur n’aurait pas à toucher le volant pour atteindre sa destination.

L’entreprise a choisi de commencer par la deuxième option pour tenter de répéter la formule à succès de l’Apple Watch et du reste de ses produits. Apple voulait créer un premier modèle d’Apple Car sans volant et avec un niveau 5 de conduite autonome – le plus élevé – qui se distinguerait également par son autonomie. Cela semble être beaucoup d’avancées pour une première génération. “C’est comme si Apple avait essayé de sauter tous les premiers modèles d’iPhone pour passer directement à l’iPhone X”, explique Bloomberg, citant des sources proches du dossier.

Les grandes ambitions d’Apple ont conduit à l’échec de l’Apple Car


Voiture Apple / Voiture électrique Projet finis

Apple aurait pu choisir une autre voie pour le développement et le lancement du premier modèle de l’Apple Car : ne pas vouloir tout faire en même temps et se concentrer sur le design et une bonne intégration des systèmes. Ou, en d’autres termes, suivre les traces du premier modèle d’iPhone de l’entreprise, qui ne disposait pas de réseaux 3G, de l’Apple Watch, qui manquait de fonctionnalités telles que l’étanchéité, et de l’iPod de première génération, qui ne disposait pas d’un écran couleur.

Cette ambition a conduit Apple à investir – et à perdre – des millions de dollars dans le développement de l’Apple Car. L’entreprise a également réalisé que l’Apple Car serait “inévitablement chère” pour ses clients et que les marges bénéficiaires seraient pratiquement inexistantes. Apple a toutefois envisagé de lancer l’Apple Car pour environ 100 000 dollars, ce qui lui permettrait d’engranger des millions de dollars de recettes, même si elle n’en vendait que quelques unités.

Il semble qu’Apple se soit rendu compte trop tard de toutes les difficultés liées au développement d’une Apple Car aussi avancée. En fait, l’entreprise aurait accepté de renoncer à certaines fonctionnalités et d’inclure, entre autres, un niveau inférieur de conduite autonome.

Aidez Le French Style by Céline à se faire connaître

Jeune média indépendant, Le French Style by Céline compte sur votre soutien pour accroître sa visibilité. Contribuez en nous ajoutant à vos favoris sur Google Actualités

Nous suivre sur Google Actualités

Antoine
Antoine
Antoine Laforge, né en 1988 à Marseille, a toujours été fasciné par les automobiles et les jeux vidéo Dès son plus jeune âge, il passait des heures à admirer les voitures, rêvant de devenir pilote ou ingénieur automobile. Après avoir obtenu son baccalauréat scientifique, Antoine a poursuivi ses études en ingénierie mécanique à l'Université de Lyon.

Top Infos

Coups de cœur