AccueilActualitésLa France construira les futurs sous-marins néerlandais, selon la presse

La France construira les futurs sous-marins néerlandais, selon la presse

La société Naval Group est favorite pour fournir aux Pays-Bas quatre navires destinés à remplacer les sous-marins actuels de la classe Walrus.

Diverses publications, tant en France qu’aux Pays-Bas, font état de l’attribution à la société française Naval Group du programme de quatre sous-marins pour les Pays-Bas, pour lequel la société allemande Thyssenkrupp Marine Systems (TKMS) et la société suédoise Saab, en collaboration avec la société néerlandaise Damen, sont également en lice. Navantia a été écartée de la compétition en 2019 car elle ne disposait pas à l’époque d’un sous-marin S-80 prêt à l’emploi, qui est aujourd’hui en service dans la marine espagnole.

Le média spécialisé allemand Hartpunkt rapporte également l’information, provenant initialement de sources anonymes liées à l’opération, évaluée entre 2,5 et 6 milliards d’euros, selon les médias consultés. L’agence de presse financière américaine Bloomberg, qui cite des sources “proches du dossier”, rapporte que le choix du modèle Black Sword Barracuda de Naval Group, qui serait le favori, sera connu sous peu. Les ambassadeurs des trois pays en compétition, la France, l’Allemagne et la Suède, auraient d’ailleurs déjà été informés de la décision.

Adieu écrans tactiles : L’automobile revient aux commandes analogiques pour plus de sécurité

Le rapport qualité/prix et l’engagement de livraison rapide sont les principaux facteurs qui font pencher les autorités néerlandaises en faveur du côté français de la balance, selon l’un des informateurs. Si l’accord est confirmé, Paris se débarrassera d’une partie de l’aggravation qu’il a connue en 2021, lorsque le Royaume-Uni et les États-Unis ont arraché l’accord qu’il avait déjà conclu avec l’Australie pour la fourniture d’une douzaine de sous-marins pour un montant de plus de 31 milliards d’euros. Ces navires sont également basés sur le Barracuda, le modèle à propulsion nucléaire développé pour la marine française dont est dérivée la version conventionnelle proposée aux Pays-Bas.

Construction dans le pays client

Naval Group s’est associé à l’entreprise néerlandaise Royal IHC pour prendre des options sur ce programme en mettant en place un écosystème industriel local autour de sa proposition. L’accord, signé en 2019, prévoit que l’entreprise locale construira et équipera les quatre navires, qui remplaceront les sous-marins Walrus existants, basés sur la conception française.

Cette marque Française sera la MG des voitures à hydrogène. Ils ont trouvé la clé de leur moteur et veulent mettre à la retraite les voitures électriques

Le chantier naval néerlandais Damen sera donc écarté de ce programme, selon ces informations. Toutefois, cette entreprise locale jouera un rôle important dans les programmes que la marine néerlandaise a également en cours pour la construction de quatre nouvelles frégates et d’une demi-douzaine de navires amphibies pour remplacer les deux navires de la classe Rotterdam, un jumeau de la classe espagnole Galicia et quatre patrouilleurs océaniques (OPV) avec lesquels elle opère actuellement.

Aidez Le French Style by Céline à se faire connaître

Jeune média indépendant, Le French Style by Céline compte sur votre soutien pour accroître sa visibilité. Contribuez en nous ajoutant à vos favoris sur Google Actualités

Nous suivre sur Google Actualités

Top Infos

Coups de cœur