« Faire vivre le commun, donner corps aux valeurs universelles, c’est notre rôle à tous. »

au CCIF, l’abjection rime avec délation

Articles

écran fb Marwan MQuand abjection rime avec délation. Marwan Muhammad, chef des islamistes du CCIF appelle à donner les noms des personnes présentes derrière Manuel Valls pour soi-disant mener sa petite enquête. Parce que dans son idéologie, une personne d’origine arabo-musulmane ou africaine ne peut décider de ses propres choix, ils ne peuvent qu’être instrumentalisés par les blancs, donc sont au mieux des faibles que l’on manipule mais plus sûrement, dans la logique démente, des traîtres à leur race puisque pour le chantre de l'”islamophobie”, la religion est devenue une race. Il refuse la liberté de choix de l’individu puisque lui ne connait que l’appartenance communautaire. Assumer le choix du soutien à Manuel Valls, c’est une provocation pour un islamiste. Ce post est donc un rappel à l’ordre, une menace à peine voilée et un appel aux français de confession musulmane de faire respecter l’ordre islamiste en exerçant une pression sociale et religieuse sur de simples citoyens. L’UOIF comme le CCIF sont des outils du totalitarisme islamiste, ils ne devraient pas pouvoir continuer à exercer leur travail de déstabilisation de notre pays et à utiliser la pression communautaire pour soumettre à leur idéologie les Français de confession musulmane. Ces deux organisations sont encore pire que le FN et mériteraient d’être combattues au nom de nos libertés. Hélas un Jean-Louis Bianco, président de l’observatoire de la laïcité, préfère signer des pétitions à ses côtés et lorsqu’il est interpellé ès qualité sur un discours politique tenu par Marwan Muhammad dans la mosquée de Tremblay-en-France, discours illégal au regard de notre loi laïque, il n’y trouve rien à redire… Que Marwan Muhammad soit un islamiste et ait pignon sur rue chez nous est déjà un problème, mais que des hommes politiques censés défendre nos valeurs s’acoquinent avec lui explique le sentiment d’abandon des Français et justifie le mépris qu’ils ont envers une classe politique dont nombreux sont ceux qui ne sont pas clairs sur leurs liens avec le totalitarisme vert… Et maintenant, en toute impunité, le CCIF demande aux internautes de l’aider à identifier des personnes pour mieux tenir des listes. Il faudrait peut-être arrêter de tolérer l’intolérable.