« L’égalité face à la loi est au cœur de l’esprit laïque car cette égalité est reconnaissance de notre humanité commune. »

Vente à la découpe

Articles

Vous voulez savoir comment concrètement certains de vos représentants et l’Etat trahissent leur mission ? 
En vendant à la découpe aux islamistes et à leurs faux-nez ce qui devrait relever de la plus haute mission de l’Etat, en permettant que des idéologues aient leurs entrées à l’école publique, en organisant des forums des métiers dans des mosquées, bref en trahissant autant la lettre que l’esprit des missions qui leur sont confiées.

On aimerait que Jean-Michel Blanquert, qui paraît remettre de l’ordre à l’Education nationale s’exprime sur les interventions de Medine (qui appelle à crucifier tous les laïques) dans des ateliers pédagogiques ; nous dise ce qu’il pense quand Marwan Muhammad intervient dans une école de journalisme sur « l’islamophobie », alors que ce n’est pas mieux qu’inviter Jean-Marie Le Pen à venir parler de démocratie ; se pose des questions quand Lallab intervient dans les lycées pour parler d’un féminisme réduit à la liberté de porter le voile. N’a-t’il pas parlé de nommer un référent laicité à l’éducation nationale ? Cela devient urgent. À condition que ce ne soit pas pour que l’on se retrouve avec un nouveau Bianco. Ce qui serait une insulte à tous les laïques et une faillite de l’institution. Ce responsable politique a su reprendre en main en partie la vieille maison, le chantier laïque qui est devant lui est important, mais il est le seul Ministre qui paraît avoir la surface pour s’y attaquer.

L’entrisme des frères musulmans n’est dangereux que parce qu’il n’est pas combattu.
Il est encore plus dangereux que la poussée religieuse que nous connaissons tout azimut et dont il est la locomotive, car il y a dans l’idéologie islamiste une volonté de prise de pouvoir politique.

Hier on pouvait croire à la naïveté ou à la mauvaise information des politiques et hauts fonctionnaires qui servent les desseins des islamistes. Aujourd’hui ce n’est plus possible et ces trahisons à répétition de notre contrat social sont insupportables.

Il était nécessaire de tirer la chasse sur une classe politique qui avait failli et ne laisse aucun regret. Mais pas pour hisser au pouvoir des clônes plus jeunes qui en partagent toutes les lâchetés, toutes les renonciations et toutes les trahisons.

Le renouvellement de notre système politique est encore devant nous.

également posté sur Facebook ce jour.